Le pont belge vers le 'cloud'

06/07/11 à 15:01 - Mise à jour à 15:01

Source: Datanews

Belgium Cloud entend lancer un pont informatif entre les candidats utilisateurs du nuage et les prestataires de services 'cloud'.

Le pont belge vers le 'cloud'

Belgium Cloud entend lancer un pont informatif entre les candidats utilisateurs du nuage et les prestataires de services 'cloud'.

Même si les services 'cloud' ont depuis longtemps dépassé le stade de la vogue, pas mal d'utilisateurs potentiels se posent encore des questions. Les PME tout particulièrement ne savent pas souvent où trouver les réponses à leurs questions. L'initiative Belgium Cloud réunit des experts de toute une série de fournisseurs, afin de répondre aux questions sur le nuage dans le cadre d'un forum propre. L'objectif est en fin de compte de faire du Belgium Cloud Portal la banque de données de connaissances optimale à propos du nuage pour les entreprises. Ultérieurement encore, Belgium Cloud souhaite aussi préparer un label de qualité pour les prestataires de services 'cloud'.

Une initiative belge est tout indiquée pour dispenser des informations sur le phénomène du nuage dans l'optique des besoins locaux et du cadre légal, affirme Rudi Lenaerts, président du Belgium Cloud advisory board. Belgium Cloud recherchera aussi le contact avec d'autres groupes, y compris au niveau européen. En outre, Lenaerts affirme formellement qu'il contrôlera le caractère neutre des réponses, pour éviter que celui qui pose des questions n'obtienne des réponses à connotation commerciale. "Si vous voulez acheter une maison, vous recherchez un notaire et vous allez d'abord voir sur notaire.be. Ensuite, vous choisissez un notaire proche", déclare Lenaerts en guise de comparaison.

Le site de Belgium Cloud offre actuellement une amorce d'information sous la forme d'une première faq et contient aussi une page de renseignements sur chacun des fournisseurs connectés. Le but est d'étendre les informations proposées en fonction des questions posées. Actuellement, toute l'information est rédigée en néerlandais, mais plus tard cette année (quatrième trimestre?), d'autres versions linguistiques sont prévues, à commencer par le français. A partir de la deuxième semaine de juillet, les conseillers 'cloud' devraient également être plus actifs, selon Lenaerts.

En savoir plus sur:

Nos partenaires