Le plan de redressement flamand dope l'IT

30/01/09 à 10:40 - Mise à jour à 10:39

Source: Datanews

Le gouvernement flamand a interrogé l'entité e-gouvernement et gestion ICT (e-IB) sur les nouvelles initiatives en ICT. Une demande qui s'inscrit dans les mesures de lutte contre la crise économique.

Le gouvernement flamand a interrogé l'entité e-gouvernement et gestion ICT (e-IB) sur les nouvelles initiatives en ICT. Une demande qui s'inscrit dans les mesures de lutte contre la crise économique.

Le directeur de l'ICT en Flandre, Luc Chauvin, confirme qu'une demande a été formulée par le cabinet du ministre-président flamand Kris Peeters désormais compétent pour l'ICT, depuis le départ de Geert Bourgeois. "Cette requête a été lancée pour susciter de nouvelles propositions, explique Chauvin qui souligne d'emblée qu'il n'y a jusqu'ici guère de concret. "Si nous pouvons présenter des cas d'école pratiques, avec une valeur ajoutée clairement démontrable, nous pourrions entrer en ligne de compte pour de nouveaux investissements ou des financements plus rapides." L'e-IB s'active pour l'instant à présenter des propositions, avant de "les soumettre à une analyse critique."

Les nouvelles initiatives proposées ne se limitent d'ailleurs nullement au contrat d'externalisation avec EDS-Telindus et vont au-delà de l'ICT proprement dite. Ainsi, des propositions de commandes publiques en matière de bâtiments, de travaux routiers, etc. sont encouragées. Le budget total n'est pas connu. En décembre dernier, la Flandre avait libéré 842 millions EUR dans le cadre de son plan de relance économique. Contacté par nos soins, le porte-parole du cabinet de Kris Peeters, Luc De Serrano, a confirmé que la demande d'accélération d'initiatives ICT s'inscrivait dans ce plan.

Nos partenaires