Le plan d'action donne un coup d'accélérateur au campus technologique de Genk

17/07/13 à 14:59 - Mise à jour à 14:59

Source: Datanews

Le SALK (Strategisch Actieplan Limburg in het Kwadraat ou plan d'action stratégique au carré pour le Limbourg) doit créer des emplois à court terme. Sur le long terme, il prévoit l'investissement de 55 millions d'euros dans le campus technologique de Genk.

Le plan d'action donne un coup d'accélérateur au campus technologique de Genk

© Paul Hermans (CC)

Le SALK (Strategisch Actieplan Limburg in het Kwadraat ou plan d'action stratégique au carré pour le Limbourg) doit créer des emplois à court terme. Sur le long terme, il prévoit l'investissement de 55 millions d'euros dans le campus technologique de Genk.

L'arrivée du campus n'est pas une nouveauté. L'année dernière, il avait déjà été annoncé que Thor Park, l'ancien site minier de Genk-Waterschei, serait transformé en parc scientifique. Ce projet bénéficie à présent d'une attention supplémentaire en raison du plan d'action pour le Limbourg.

Le campus sera construit entre 2014 et 2017 et aura une superficie de 25.000m². Le projet représente un investissement total de 54,95 millions d'euros. 48 millions d'euros seront affectés à la construction proprement dite.

Parmi les partenaires qui ont déjà confirmé leur engagement, on retrouve EnergyVille, Limtec et la Confederatie Bouw (confédération flamande de la construction). Au niveau des pouvoirs publics, il y aura une participation notamment de la ville de Genk, du VDAB et de Syntra. L'objectif est que les bâtiments misent sur la durabilité et soient aussi neutres que possible point de vue du co².

EnergyVille y disposera notamment d'un nouveau laboratoire qui se consacrera à l'innovation en matière d'énergie solaire. iMinds soutiendra par le biais d'un incubateur des activités liées à l'ICT et aux médias numériques, avec les moyens, l'expérience et le réseau de la Société de reconversion du Limbourg. Le gouvernement flamand établit dans ce cadre un lien clair avec l'industrie du jeu déjà active dans le Limbourg. Autre domaine prioritaire: la biotechnologie.

L'objectif du parc scientifique est de conserver au Limbourg les connaissances limbourgeoises. Comme le campus peut servir tant pour les entreprises que les centres de formation, le gouvernement flamand espère que les deux seront mieux ancrés l'un à l'autre. Ce qui doit empêcher les entreprises de partir à terme. Au total, Thor Park pourrait entraîner la création de jusqu'à 7.500 emplois, selon la ministre flamande de l'innovation Ingrid Lieten.

En savoir plus sur:

Nos partenaires