Le plafond magique de l'internet ultra-rapide est crevé

03/01/07 à 00:00 - Mise à jour à 02/01/07 à 23:59

Source: Datanews

37.500 fois plus rapide qu'une ligne ADSL classique: telle est la comparaison spectaculaire du professeur Koen Clays du département Chimie de la KU Leuven. Il a découvert et testé en Chine une substance organique capable d'atteindre de tels débits.

37.500 fois plus rapide qu'une ligne ADSL, soit 150.000 méga-octets par seconde. Soit la possibilité de télécharger un film DVD (de 4,7 Go) en une seconde à peine. La découverte de Koen Clays et de ses collègues universitaires de la Washington State University et l'Academy of Science chinoise sera publiée ce mois-ci dans la revue scientifique Optic Letters.Clays a orienté ses recherches du matériau optique idéal sur la théorie de Mark Kuzyk, professeur de physique à la Washington State University. Celui-ci décrit la structure idéale d'une molécule organique par sa capacité à réagir à la lumière. En effet, plus un matériau réagit à la lumière, plus le transfert d'information peut être rapide. Clays a découvert à l'université de Peking une matière (colorante) répondant parfaitement à la théorie de Kuzyk. Lors de tests, le temps de réaction à la lumière s'est en effet révélé jusqu'à 50% plus rapide qu'avec le matériau le plus rapide utilisé à ce jour.Pour l'heure, l'équipement qui convertit l'information électronique en données optiques - baptisé modulateur électro-optique ou MEO - est fabriqué à partir de matériau organique. Cette conversion est nécessaire dans la mesure où la fibre optique par ex. achemine des données sous forme optique. Les chercheurs savent depuis longtemps que le matériau organique est nettement plus sensible à la lumière, mais n'avaient pas encore trouvé la substance idéale pour répondre à l'ensemble des critères théoriques. Les meilleurs matériaux découverts jusqu'à présent se révélaient toujours 30 fois moins rapides que le modèle théorique. Le matériau découvert par Clays aurait donc crevé ce plafond magique.

Nos partenaires