Le pirate informatique de la Nasa livré aux Américains

31/07/08 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

Un Britannique de 42 ans accusé d'avoir piraté des dizaines d'ordinateurs de la Nasa et de l'armée américaine notamment a été extradé aux Etats-Unis. Il risque une peine de prison à perpétuité.

Un Britannique de 42 ans accusé d'avoir piraté des dizaines d'ordinateurs de la Nasa et de l'armée américaine notamment a été extradé aux Etats-Unis. Il risque une peine de prison à perpétuité.

Chômeur, le Britannique Gary McKinnon a piraté entre 2001 et 2002 près d'une centaine d'ordinateurs de l'armée et de la marine américaine, ainsi que du Pentagone et de la Nasa au départ de son domicile de Londres.

McKinnon a reconnu avoir piraté ces ordinateurs, ajoutant qu'il était simplement un fan d'informatique et qu'il recherchait des informations sur les OVNI. "Il ne s'agit pas d'un terroriste, ni d'un sympathisant des terroristes", affirment ses avocats.

Ils ont interjeté appel contre le jugement d'une cour anglaise devant la Cour européenne des droits de l'homme. Selon les avocats de McKinnon, leur client a agi dans un esprit de pure recherche d'informations et est parvenu à pénétrer dans les systèmes informatiques en raison de mesures de sécurité trop laxistes. Les mesures prises face à ses agissements sont "hors proportions."

Les autorités américaines l'accusent de vol de 950 mots de passe et d'effacement de documents. L'homme avait été arrêté en 2002 en Grande-Bretagne sans toutefois être accusé. En 2006, il avait interjeté appel contre son extradition aux Etats-Unis.

Source: Belga

Nos partenaires