Le piratage logiciel coûte 1 million de dollars aux entreprises belges

13/10/09 à 11:10 - Mise à jour à 11:09

Source: Datanews

Au premier semestre de 2009, les entreprises belges qui ont été prises en flagrant délit d'utilisation de logiciels illégaux, ont dû verser en tout 1 million de dollars en guise de dédommagements et d'achat de licences légales.

Au premier semestre de 2009, les entreprises belges qui ont été prises en flagrant délit d'utilisation de logiciels illégaux, ont dû verser en tout 1 million de dollars en guise de dédommagements et d'achat de licences légales.

Voilà ce qu'a calculé la Business Software Alliance, l'association des éditeurs de logiciels commerciaux. Les entreprises belges ont ainsi versé au premier semestre de 2009 en moyenne 54.000 dollars en dédommagements et en achat de logiciels licites. Un petit calcul nous apprend donc que durant les six premiers mois de l'année, 18 ou 19 entreprises ont été prises.

En 2008, 25 pour cent des logiciels utilisés étaient illégaux en Belgique (comprenez sans qu'une licence ne soit installée). Selon la BSA, cela a représenté un manque à gagner de 269 millions de dollars pour l'industrie locale du software.

Dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), la BSA a entrepris 4.000 actions juridiques au cours du premier semestre de cette année. En tout, les entreprises qui ont été prises sur le fait, ont versé quelque 10 millions de dollars, soit 3,4 millions de dollars en dédommagements et 6,6 millions de dollars en licences. C'est cette fois une entreprise allemande (non nommément citée) qui s'adjuge le pompon avec 1,5 million de dollars de frais de licences et de dédommagements. C'est là le deuxième plus grand montant jamais payé par une entreprise dans la zone EMEA.

A l'entendre, la BSA - au niveau EMEA - reçoit chaque semaine 100 indications de fraude et intente chaque jour plus de 30 procès.

Nos partenaires