Le petit avion qui vole de manière tout à fait autonome

17/08/12 à 12:03 - Mise à jour à 12:03

Source: Datanews

Une équipe du Robust Robotics Group du MIT américain a réussi à faire voler un petit avion de manière entièrement autonome à travers un parking souterrain avec l'aide de capteurs et d'un processeur Atom d'Intel pour les calculs pour lesquels elle a développé des algorithmes spéciaux.

Le petit avion qui vole de manière tout à fait autonome

Une équipe du Robust Robotics Group du MIT américain a réussi à faire voler un petit avion de manière entièrement autonome à travers un parking souterrain avec l'aide de capteurs et d'un processeur Atom d'Intel pour les calculs pour lesquels elle a développé des algorithmes spéciaux.

Faire voler un avion en rond dans un espace sans intervention manuelle et sans recourir au GPS, c'est un fameux défi. Le petit avion robot, qui a été utilisé pour les vols d'essai, a été par conséquent développé par les techniciens mêmes du MIT. Il est équipé d'ailes courtes et larges d'une envergure de deux mètres. Il pèse 2 kg, ce qui lui permet de voler à faible vitesse et de prendre des virages serrés.

Le concept de l'avion offre aux chercheurs du temps complémentaire pour exécuter leurs algorithmes et assure une maniabilité optimale dans les espaces exigus. Au cours des premiers vols d'essai, les techniciens ont muni l'appareil d'une carte numérique précise de l'environnement dans lequel il devait voler en rond. L'avion a ensuite dû déterminer lui-même où il se trouvait sur la carte en temps réel.

A cette fin, l'avion robot doit calculer quinze valeurs différentes afin de pouvoir définir sa position à tout moment. Il reçoit des informations d'un télémètre et de capteurs tels des accéléromètres et des gyroscopes. Le défi suivant des chercheurs du MIT sera de développer des algorithmes qui permettront au petit avion de créer lui-même la carte environnementale pendant le vol. Vous trouverez plus d'explications dans la vidéo. Pour ceux que cela intéresse, en surfant sur l'URL ci-dessous, ils pourront aussi étudier de plus près les algorithmes.


En savoir plus sur:

Nos partenaires