Le personnel de Tyco Electronics à Kessel-Lo passe à l'action

29/06/09 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Le personnel de Tyco Electronics à Kessel-Lo s'est mis ce matin en grève (éclair) pour dénoncer l'attitude inflexible de la direction lors des négociations relatives au licenciement collectif de 35 employés et cadres.

Le personnel de Tyco Electronics à Kessel-Lo s'est mis ce matin en grève (éclair) pour dénoncer l'attitude inflexible de la direction lors des négociations relatives au licenciement collectif de 35 employés et cadres.

Tout le personnel a été invité à ne se mettre au travail qu'à 10 heures. Les syndicats avaient mis en place un piquet à l'entrée de l'entreprise. Ils sont furieux qu'après deux moins de négociations, la direction ne souhaite toujours pas aborder des alternatives comme le crédit-temps, en vue de réduire le nombre de licenciements. "Ce qu'on nous propose en matière de prépension est tellement maigre que personne ne choisira cette voie. L'entreprise compte pourtant nettement plus de travailleurs âgés de plus de 58 ans qu'il n'y a de licenciements", selon Annemie Plessers du syndicat LBC.

Le plan social proposé aux personnes licenciées n'est pas non plus du goût des syndicats. "Les travailleurs licenciés ne reçoivent que l'indemnité de rupture normale et une couverture sociale limitée en fonction de l'âge", ajoute Plessers. Durant la réunion de vendredi, les syndicats ont obtenu de 88 pour cent du personnel présent un mandat en vue de négocier de meilleures conditions. Après l'échec d'une tentative de conciliation précédente, les syndicats avaient du reste déjà remis un préavis de grève, il y a deux semaines.

Le licenciement collectif chez Tyco s'inscrit dans une restructuration mondiale, par laquelle la multinationale entend supprimer 21.000 emplois. La filiale de Kessel-Lo occupe 409 ouvriers et 464 employés et conçoit et fabrique des produits câblés à fibre optique pour les télécommunications.

Source: Belga

Nos partenaires