Le patron des smartphones quitte Nokia

13/09/10 à 12:02 - Mise à jour à 12:02

Source: Datanews

Anssi Vanjoki est forcé de s'en aller.

Le patron des smartphones quitte Nokia

Anssi Vanjoki, symbolisant depuis 20 ans le visage de la division Mobile Phones de Nokia, est forcé de s'en aller. La tête de Nokia est ainsi restructurée en profondeur.

Le 12 septembre, Olli-Pekka Kallasvuo, CEO de Nokia, était remplacé par Stephen Elop, un directeur de Microsoft. Quelques jours tard, voici donc qu'Anssi Vanjoki doit aussi tirer sa révérence.

Vanjoki est pourtant un monument chez Nokia. Il y oeuvrait depuis 1991, année qui marqua le début de l'ère du GSM. Il assura la forte progression de Nokia qui domine le marché mondial du GSM avec une part de 40 pour cent. Fin des années nonante, il prévoyait déjà qu'il y aurait dans le monde autant de ces appareils mobiles que de montres. Depuis 2007, il était executive vice president & general manager mobile solutions. Nokia passa cependant à côté du marché des téléphones intelligents (smartphones) et vit RIM (Blackberry) et Apple lui enlever de plus en plus de parts de marché.

Fin juillet, Anssi Vanjoki postait encore une lettre ouverte intitulée 'The fightback starts now' sur le blog de Nokia. Et voici à présent qu'il doit céder la place.

En 2002, il fit encore la une de la presse mondiale, lorsqu'il se vit infliger une amende record pour avoir roulé avec son Harley Davidson à 75 km/heure dans une zone, où la vitesse était limitée à 50 km/heure. Or, comme en Finlande, le montant de l'amende est proportionnel aux revenus, il fut contraint de s'acquitter d'un montant de pas moins de 116.000 euros.

En savoir plus sur:

Nos partenaires