Le patron de Satyam trafique la comptabilité

07/01/09 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

C'est la consternation générale, depuis que le fondateur et président de Satyam, Ramalinga Raju, a annoncé ce matin par courrier qu'il avait falsifié les chiffres de son entreprise.

C'est la consternation générale, depuis que le fondateur et président de Satyam, Ramalinga Raju, a annoncé ce matin par courrier qu'il avait falsifié les chiffres de son entreprise.

La lettre de Raju contient des informations détaillées sur la façon dont il a trafiqué les chiffres du quatrième plus grand exportateur de services logiciels d'Inde. En septembre, il avait entre autres déjà grossi les chiffres des 'cash & bank balances', de la marge d'exploitation et du chiffre d'affaires.

A l'entendre, Raju aurait été préoccupé du fait que sa société, en raison de ses performances moindres, constituerait une proie facile pour des repreneurs. IBM, Capgemini notamment, ainsi que toute une série d'acteurs 'equity' privés avaient été qualifiés de candidats repreneurs possibles, ces derniers semaines et jours.

Le conseil d'administration de l'entreprise se déclare choqué dans un communiqué officiel. Sous réserve d'approbation par le conseil d'administration, c'est Ram Myanampati qui sera chargé de diriger à présent la société en ces temps tumultueux. Une conférence de presse devrait être tenue plus tard aujourd'hui.

Raju était dans la ligne de mire du fait qu'il avait tenté, le mois dernier, de vendre à Satyam deux entreprises, dans lesquelles il détenait une participation. Les actionnaires y avaient alors opposé leur veto; quatre administrateurs avaient quitté l'entreprise et la Banque mondiale avait interdit à Satyam d'encore lancer des offres sur des contrats. Il s'agissait là des prémisses des déballages consternants d'aujourd'hui. Détail ironique: Satyam signifie "vérité" en sanscrit...

Nos partenaires