Le patron de KPN ne voit pas l'intérêt d'une fusion avec Belgacom

12/09/07 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Dans une interview accordée au journal De Tijd, Ad Scheepbouwer, le patron de KPN, a rejeté énergiquement une possible fusion avec son homologue belge Belgacom.

Dans une interview accordée au journal De Tijd, Ad Scheepbouwer, le patron de KPN, a rejeté énergiquement une possible fusion avec son homologue belge Belgacom.

Belgacom allié à son homologue néerlandais KPN, cette combinaison a été plusieurs fois jugée possible ces dernières années. Il y a un an encore, lorsque le gouvernement encourageait Belgacom à prendre des 'participations structurelles', le [carrousel des rumeurs] s'est remis à tourner. Mais depuis les négociations avec Getronics et à présent aussi l'offre de reprise de celle-ci, une fusion entre KPN et Belgacom n'est plus tout à l'ordre du jour.

Dans une interview accordée à De Tijd, Ad Scheepbouwer, le patron de KPN, déclare qu'une fusion avec Belgacom n'est pas envisageable. Primo, Belgacom est encore en partie une entreprise publique, alors que KPN vole de ses propres ailes depuis l'an dernier. Un retour à l'actionnariat public est non négociable, selon Scheepbouwer. En outre, les avantages synergétiques sont "un peu maigres pour une fusion d'une telle importance". Enfin, il évoque finement le fait que la proximité culturelle entre Belgacom et France Télécom est encore nettement trop importante. Et voilà qui amène la presse à spéculer davantage encore sur une nouvelle reprise potentielle.

Nos partenaires