Le Parlement européen garantit l'avenir de Galileo

24/04/08 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

Le Parlement européen a à Strasbourg confirmé la relance du projet Galileo. Les euro-parlementaires se sont ralliés au compromis conclu avec les états membres à propos du programme de déploiement du futur pendant européen du GPS américain.

Le Parlement européen a à Strasbourg confirmé la relance du projet Galileo. Les euro-parlementaires se sont ralliés au compromis conclu avec les états membres à propos du programme de déploiement du futur pendant européen du GPS américain.

Le vote à Strasbourg met définitivement fin à l'incertitude à propos de Galileo. L'avenir de cet ambitieux projet ne tenait en effet qu'à un fil après que mi-2007, il soit apparu que le monde des entreprises ne souhaitait pas investir dans le système de navigation par satellites. Les institutions européennes décidèrent alors d'injecter encore 2,4 milliards d'euros dans Galileo, ce qui porte le montant total pour le contribuable européen à 3,4 milliards d'euros, mais qui permet à l'UE de garder la propriété du système.

Le texte approuvé ce mercredi explicite l'implication du Parlement européen et fixe des règles pour l'attribution des contrats de développement de l'ensemble du système. Le gâteau sera divisé en six morceaux: satellites, lanceurs, logiciels, relais au sol, centres de contrôle et gestion générale. Les entreprises ou consortiums ne pourront concourir que pour deux des six packs maximum. L'agence spatiale européenne ESA et la Commission européenne entendent organiser les premières adjudications pour cet été. Elles espèrent que les premiers contrats pourront être signés avec l'industrie d'ici la fin de l'année.

Galileo devrait être opérationnel d'ici 2013. En raison d'une lutte d'influence interne entre les pays européens et de l'attitude attentiste de l'industrie, le projet a déjà accumulé beaucoup de retard. Ce n'est que fin de ce mois qu'un deuxième satellite expérimental sera lancé dans l'espace.

Les défenseurs du projet croient cependant encore et toujours que Galileo sera une réussite. Le système de navigation par satellites européen fonctionnera, selon eux, avec beaucoup plus de précision que le GPS américain ou le Glonass russe.

Source: Belga

Nos partenaires