Le parlement européen en faveur du droit de conservation des mots-clés

28/06/10 à 12:19 - Mise à jour à 12:19

Source: Datanews

Le parlement européen entend introduire aussi un droit de conservation des termes-clés en tant que partie intégrante d'un plan prévoyant la création d'un système d'alerte européen destiné à lutter contre les pédophiles et les auteurs d'actes de violence sexuelle. Dans la déclaration que le parlement européen a élaborée, il est largement question d'une extension du droit de conservation existant des données télécoms, afin que soient également conservés tous les mots-clés entrés sur Google, Yahoo!, Bing et d'autres moteurs de recherche dans l'ensemble de l'Europe. Le parlement estime ainsi pouvoir lutter de manière à la fois plus rapide et plus efficiente contre la pédophilie en ligne et la violence sexuelle.

Le parlement européen en faveur du droit de conservation des mots-clés

Le parlement européen entend introduire aussi un droit de conservation des termes-clés en tant que partie intégrante d'un plan prévoyant la création d'un système d'alerte européen destiné à lutter contre les pédophiles et les auteurs d'actes de violence sexuelle.

Dans la déclaration que le parlement européen a élaborée, il est largement question d'une extension du droit de conservation existant des données télécoms, afin que soient également conservés tous les mots-clés entrés sur Google, Yahoo!, Bing et d'autres moteurs de recherche dans l'ensemble de l'Europe. Le parlement estime ainsi pouvoir lutter de manière à la fois plus rapide et plus efficiente contre la pédophilie en ligne et la violence sexuelle.

Il va de soi que ce genre de mesure aura d'importantes conséquences pour la vie privée de chaque internaute: non seulement chaque mot-clé qu'il entrera en ligne, sera conservé, mais également tous les liens sur lesquels il cliquera. Il ne faut donc pas s'étonner que le projet de texte du parlement européen suscite déjà pas mal d'émoi. Le même genre d'agitation en fait qui s'était déjà manifestée lors du projet d'introduction du droit de conservation des données télécoms.

Même si la déclaration a été signée par 371 membres du parlement européen - dont d'ailleurs aussi des Belges -, son texte n'est pas contraignant. Il n'empêche que ce genre de texte est généralement considéré comme un avis important pour la Commission européenne et le Conseil européen. Affaire à suivre donc...

Nos partenaires