Le Parlement européen en faveur d'un plus grand recyclage des déchets électroniques

04/02/11 à 12:08 - Mise à jour à 12:08

Source: Datanews

A partir de 2016, les pays membres de l'Union européenne devront collecter 85 pour cent des appareils électriques et électroniques mis au rebut.

Le Parlement européen en faveur d'un plus grand recyclage des déchets électroniques

A partir de 2016, les pays membres de l'Union européenne devront collecter 85 pour cent des appareils électriques et électroniques mis au rebut. En même temps, l'exportation illégale de ces déchets vers les pays en voie de développement devra être contrôlée de manière plus stricte. Voilà ce sur quoi insiste le Parlement européen.

L'hémicycle s'est mis d'accord pour une révision d'une directive vieille de huit ans. Cette actualisation s'avère nécessaire, parce que les pays membres affichent encore des faiblesses au niveau du recyclage. C'est ainsi que treize pour cent des déchets atterrit encore et toujours en décharge et pour plus de la moitié de la masse des déchets, l'on ne peut que supposer qu'une partie est expédiée dans le tiers monde pour être démantelée. Et la quantité de déchets ne fait que croître. L'on estime que d'ici 2020, chaque Européen émettra 24 kilos de déchets par an.

Selon le Parlement, un recyclage plus poussé en Europe n'aura que des avantages. "Les appareils intègrent souvent des matières rares. Un haut degré de recyclage fera en sorte que ces matières restent en Europe, afin que nous ne devions plus les acheter ailleurs. Cela nous permettra d'économiser quelque deux milliards d'euros par an. Le recyclage génère en outre des emplois: 5 à 7 fois plus que dans le cas de l'incinération, ce qui permet de donner du travail à de la main d'oeuvre sans formation", déclare la parlementaire européenne Kathleen Van Brempt (sp.a).

Les euro-parlementaires souhaitent que ce soient les producteurs qui paient pour l'ensemble du cycle de vie de leurs appareils, afin de les stimuler à utiliser des matériaux aisément recyclables. Ils veulent aussi accorder davantage d'attention aux petits déchets qui sont moins recyclés. L'hémicycle souhaite entre autres que les gens puissent ramener leurs petits déchets dans un centre de collecte du secteur de la vente au détail. C'est en mars que les pays membres se prononceront sur ce dossier.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires