Le Parlement britannique veut savoir qui s'intéresse au porno

30/11/16 à 12:31 - Mise à jour à 12:31

Source: Datanews

Les Britanniques ne se verront finalement pas imposer un blocage du porno 'non conventionnel'. Mais à terme, il y aura bien un contrôle d'âge. Le ministre compétent en la matière n'a toutefois pas la moindre idée de la manière dont cela se fera.

Le Parlement britannique veut savoir qui s'intéresse au porno

Detective © Paurian - Flickr

Les mesures controversées avaient été découvertes la semaine dernière dans des amendements au Digital Economy Bill britannique. Elles prévoyaient d'une part un contrôle d'âge pour accéder aux sites proposant de la pornographie en ligne. D'autre part, il avait été suggéré que le contenu porno non conventionnel devrait être bloqué.

Ce dernier point ne sera pas accepté, comme il apparaît du débat parlementaire auquel assista Ars Technica. Du reste, tel n'avait jamais été le but, selon d'aucuns. Mais le projet de contrôler si les personnes recherchant du contenu érotique en ligne ont un âge suffisant, a lui été approuvé. Concrètement, l'amendement prendra à présent le chemin de l'House of Lords, où il sera voté selon toute vraisemblance.

Malaisément applicable dans la pratique

Reste à savoir comment cette mesure sera appliquée dans la pratique. Il ne s'agira probablement pas d'une simple fenêtre émergente ('pop-up') demandant à l'utilisateur de décliner son âge, comme c'est souvent le cas aux Etats-Unis. En lieu et place, les surfeurs pornos devraient saisir des données de leurs permis de conduire ou carte de crédit.

Et c'est bien là où le bât blesse car demander ce genre de données aux internautes signifie aussi qu'elles soient conservées quelque part, idéalement de manière anonyme.

Le ministre des affaires numériques Matt Hancock a indiqué que cela devrait se faire "d'une manière adéquate pour garantir que ces données ne soient jamais disponibles." En d'autres mots, le ministre est conscient que la sécurité prime, mais sans expliquer clairement la façon dont cela fonctionnera concrètement.

Appliquer un filtre (d'âge) irait aussi à l'encontre des règles en matière de neutralité du net, mais ici aussi, un amendement à la loi serait possible.

Echappatoire

Une nuance importante à apporter dans le débat, c'est le fait que le blocage ne concernerait que les sites pornos commerciaux qui, gratuitement ou moyennant paiement, diffusent du contenu érotique.

Cela signifie que des sites tels Twitter, Reddit, 4Chan ou Tumblr resteront probablement hors d'atteinte, puisqu'il est ici surtout question de contenu déposé par les utilisateurs eux-mêmes. Conclusion: il est probable dans la pratique que les mineurs d'âge se tourneront à l'avenir surtout vers ce genre de sites.

Nos partenaires