Le pari de l'impression 3D

18/09/14 à 16:15 - Mise à jour à 16:15

Source: Datanews

Après 3 ans d'existence, Vigo Universal, une entreprise namuroise à plusieurs facettes (informatique, robotique, graphisme, événementiel, etc.), a ouvert un Replication Center 3D.

Le pari de l'impression 3D

Après 3 ans d'existence, Vigo Universal, une entreprise namuroise à plusieurs facettes (informatique, robotique, graphisme, événementiel, etc.), a ouvert un Replication Center 3D.

La start-up fondée par l'entrepreneur high-tech Christophe Hermanns a en effet inauguré le 27 juin dernier un centre de réplication 3D, rue Rogier à Namur.

On y trouve une impressionnante imprimante à poudre de près de 3 m de long, de fabrication américaine (3D System), une bonne dizaine d'imprimantes à base de fil plastique de fabrication chinoise "customisées "par Vigo, ainsi que des scanners, des instruments de découpe au laser et divers objets imprimés en 3D.

D'après Christophe Hermanns, les Chinois ont (temporairement) supplanté les Américains en matière d'imprimantes abordables et de qualité. Mais Vigo Universal a voulu y apporté sa touche personnelle.

"Nous avons apporté des modifications à l'ingénierie et à la partie logicielle pour résoudre certains problèmes techniques. "

Avec un tel assortiment de technologies, Vigo Universal est le premier en Belgique à proposer un aussi grand centre d'impression 3D, ouvert au grand public qui plus est. "Et sans doute un des plus grands en Europe", déclare ce passionné d'informatique et de jeux vidéo, qui programmait déjà sur un Amstrad CPC 6128 à l'âge de 7 ans.

Le client du Replication Center namurois pourra soit s'initier lui-même à l'impression 3D à la maison, en y achetant imprimante (à partir de 1.300 ¤, pour un modèle plastique en deux couleurs) et consommables (entre 20 et 25 ¤ la bobine de fil plastique d'1 kg), soit apporter lui-même son projet sur une clé USB et le faire imprimer sur place.

Vigo propose également via un écran tactile une série d'objets sur catalogue. Elle souhaite exposer un maximum d'artistes et designers. L'entreprise cible autant les particuliers, que les professionnels ou le secteur public (culturel notamment).

Le client pourra également se faire tirer le portrait en 3D, en posant dans un coin studio équipé de 80 appareils photos. "Nous voulons par exemple proposer des impressions de bustes 3D à prix démocratiques, inférieurs aux 500 ¤ généralement demandés."

Passeport

Nom de la société :Vigo Universal Siège social : Namur
Date de création : janvier 2011 (centre 3D lancé ce 27 juin)
Effectifs : 5 salariés + une trentaine d'indépendants
Capitaux : sur fonds propres, chiffre d'affaires de 250.000 ¤ en 2013


En savoir plus sur:

Nos partenaires