Le nuage professionnel de Google attire toujours plus de clients

09/03/17 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Source: Datanews

Avec sa plate-forme 'cloud', Google lorgne le marché professionnel, et cela semble porter ses fruits. Lors d'un événement 'cloud' organisé à San Fransisco, l'entreprise a annoncé quelques nouveaux clients en vue, tandis que ses grands concurrents Amazon et Microsoft connaissent toujours plus souvent des problèmes techniques.

Le nuage professionnel de Google attire toujours plus de clients

Diane Greene, directrice de la division 'cloud' de Google © .

Pour démontrer que sa plate-forme 'cloud' est intéressante aussi pour d'importants partenaires d'affaires, Alphabet, la société mère de Google, a révélé les noms de quelques nouveaux clients. Dans le monde du nuage pour les consommateurs, Google est l'un des principaux acteurs, mais sur le marché professionnel, le géant technologique doit s'incliner devant Microsoft Azure et, surtout, devant Amazon qui, avec Amazon Web Services (AWS), est le numéro un des fournisseurs de services pour plates-formes 'cloud' au niveau planétaire. Il s'agit là d'un marché très convoité car lucratif, où les IBM et Oracle de ce bas-monde par exemple tentent aussi de s'empare d'une part du gâteau. Google semble à présent avoir rattrapé quelque peu son retard sur ses deux grands rivaux.

Diane Green, directrice de la division 'cloud' de Google, a notamment annoncé cette semaine lors d'un événement consacré aux nuages que Google fournira désormais des services 'cloud' à Colgate-Palmolive, HSBC Bank et Ebay. Verizon Communications, géant américain des télécoms surtout connu chez nous comme l'acquéreur de Yahoo, appartient à présent lui aussi au nombre de ses clients. Verizon va faire migrer 150.000 collaborateurs de Microsoft Office vers la suite bureautique de Google: G Suite.

Google en pack pro

Tout semble indiquer que les tentatives de Google en vue d'attirer davantage de clients professionnels rencontrent le succès. La division 'cloud' de Google se positionne depuis fin 2015 et l'engagement de Greene comme une entreprise qui entend tirer davantage de rentrées de clients 'enterprise', à savoir des grandes sociétés qui optent à présent encore souvent pour AWS et Azure. Pour les attirer, l'entreprise propose des packs comprenant le stockage dans le nuage, mais aussi des versions professionnelles de ses nombreuses applis.

En outre, Google peut aussi se prévaloir de sa compétence technique. Le comparateur de nuages CloudHarmony a en effet calculé que la Cloud Platform de Google offrait l'année dernière la durée de fonctionnement (uptime) la plus élevée des trois grands acteurs. Google a été aux prises avec sensiblement moins de problèmes que Microsoft Azure et Amazon Web Services. Cette dernière plate-forme a la semaine dernière encore entraîné une partie d'internet dans sa chute suite à une panne due à une erreur humaine.

Cette année, les serveurs de Google ont été inactifs pendant onze minutes, selon CloudHarmony. Par contre, chez Amazon, on en est à un non-fonctionnement (downtime) d'une durée supérieure à 200 minutes, alors que chez Microsoft, on en est même à 740 minutes d'indisponibilité. Chez le créateur de Windows, de nombreux services étaient du reste paralysés cette semaine encore suite à des problèmes dans le nuage.

Nos partenaires