Le nuage gouvernemental de nouveau à l'arrêt

16/01/14 à 13:40 - Mise à jour à 13:40

Source: Datanews

L'adjudication relative au G-cloud de Fedict n'a pas été accordée. Le projet est par conséquent de nouveau mis au frigo pour un certain temps.

Le nuage gouvernemental de nouveau à l'arrêt

L'adjudication relative au G-cloud de Fedict n'a pas été accordée. Le projet est par conséquent de nouveau mis au frigo pour un certain temps.

Notre rédaction a appris de source sûre que les contrats n'ont pas été attribués pour diverses raisons. En raison du tumulte provoqué par la NSA notamment, l'on accorderait une attention toute particulière à la sécurisation des données et ce, même si tel était déjà le cas précédemment.

Hendrik Bogaert, secrétaire d'Etat à la Fonction Publique et à la Modernisation des Services Publics, confirme cette décision: "L'adjudication n'a pas été accordée, parce que nous n'avons pas trouvé un rapport prix/qualité correct. Le projet exige une infrastructure très spécifique, ce qui diffère de ce qui est habituellement proposé."

L'an dernier, nous écrivions que le projet démarrerait fin mars 2013. Le volet financier, à savoir un budget de 15-20 millions d'euros, était réglé, et l'adjudication devait être accordée pour le mois de septembre. Selon notre source, c'est surtout le lot relatif à la sécurité qui n'a pu être attribué, ce qui fait que l'octroi des autres lots n'avait plus guère de sens. Il ne s'agissait en l'occurrence pas de choses techniquement insurmontables, mais bien de services non encore disponibles pour notre marché et par conséquent trop coûteux.

Le projet n'est cependant pas définitivement enterré. "Nous examinons à présent ce que nous pouvons faire en interne", explique Bogaert. Mais le G-cloud ne verra vraiment le jour que s'il y a suffisamment de certitudes sur le plan de la sécurité.

En savoir plus sur:

Nos partenaires