Le nouveau système de vote à un coût

05/09/08 à 11:50 - Mise à jour à 11:49

Source: Datanews

Le SPF Intérieur a prévu un montant de 150 et 250 millions EUR pour le développement et la maintenance d'un nouveau système de vote électronique (hybride) dans notre pays.

Le SPF Intérieur a prévu un montant de 150 et 250 millions EUR pour le développement et la maintenance d'un nouveau système de vote électronique (hybride) dans notre pays.

Fin juillet, Patrick Dewael, le ministre de l'Intérieur, accéléra le long débat sur le vote électronique. Il exigea la signature d'un accord de collaboration avec les régions en vue de développer et d'introduire un nouveau système de vote électronique. Celui-ci devra être basé sur les résultats de l'étude réalisée l'an dernier par un groupe d'universités en vue de délimiter la façon la plus adéquate de voter. L'équipe académique proposa alors un système de vote hybride: électronique doublé d'un contrôle papier.

Pour le développement et la maintenance de ce nouveau système, le ministère de l'Intérieur a à présent lancé une adjudication officielle. Le coût total est estimé entre 150 et 250 millions EUR. Une première partie financera le développement du prototype, la réalisation d'une étude de faisabilité, la livraison de l'ensemble du système de vote pour une introduction progressive (3 cantons minimum) et un accord cadre avec les communes belges, le SPF Intérieur et les Régions pour la livraison complète. Et la seconde partie sera destinée au développement du logiciel de vote compatible et à sa 'maintenance évolutive' en vertu d'un accord cadre. Les offres devront être rentrées pour fin septembre.

Nos partenaires