Le nouveau standard vidéo H.265 réduit de moitié la bande passante

28/01/13 à 11:43 - Mise à jour à 11:43

Source: Datanews

L'International Telecommunication Union (ITU) a approuvé le successeur du format vidéo populaire H.264. High Efficiency Video Coding (HEVC) ou H.265 réduit de moitié la bande passante requise pour la diffusion vidéo.

Le nouveau standard vidéo H.265 réduit de moitié la bande passante

L'International Telecommunication Union (ITU) a approuvé le successeur du format vidéo populaire H.264. High Efficiency Video Coding (HEVC) ou H.265 réduit de moitié la bande passante requise pour la diffusion vidéo.


H.264/MPEG-4 ou Advanced Video Coding (AVC) est le standard de compression vidéo de fait pour tout ce qui est va du Blu-ray à la diffusion vidéo sur l'internet et sur les appareils mobiles. Son successeur, H.265, qui était en chantier depuis 2004 déjà, est, selon l'union internationale des télécommunications, compatible ITU afin de relever les défis vidéo de la prochaine décennie. Le nouveau standard High Efficiency Video Coding (HEVC) parvient à diffuser la même qualité vidéo que H.264, mais avec une compression double. H.265 supportera aussi les résolutions vidéo Ultra HD jusqu'à 8.192 x 4.320 pixels.


Il appartient à présent aux fabricants et aux éditeurs de développer les codecs, firmware, hardware et software requis pour rendre H.265 aussi omniprésent que H.264 l'est à présent. Broadcom, Ericsson, Mitsubishi, Samsung et Qualcomm ont déjà procédé à des démonstrations d'applications pratiques avec le nouveau format vidéo plus efficient.


Reste à savoir si ce nouveau format vidéo engendrera bien une réduction de moitié de la bande passante utilisée pour le 'videostreaming'. Il s'avèrera en effet aussi nécessaire pour pouvoir piloter les plus grands écrans et les résolutions vidéo supérieures annoncées dans un proche avenir. Lors du récent salon électronique CES de Las Vegas, l'on a découvert des téléviseurs ultra-haute définition (Ultra HD) offrant une densité horizontale de 4096 x 2160 pixels, soit plus de quatre fois plus de pixels que nécessaire pour la vidéo Full HD. La bande passante supplémentaire promise par H.265 risque ainsi d'être plus que dilapidée.

Nos partenaires