Le nouveau standard 60 GHz autorise des vitesses jusqu'à 7 Gbit/s

10/01/13 à 13:32 - Mise à jour à 13:32

Source: Datanews

Cette semaine, l'IEEE a publié le nouveau standard 802.11ad pour la communication réseautique sans fil. Dans la bande des 60 GHz libre de licence, il autorise, sur de courtes distances il est vrai, des vitesses de transfert jusqu'à 7 Gbit/s

Le nouveau standard 60 GHz autorise des vitesses jusqu'à 7 Gbit/s

Cette semaine, l'IEEE a publié le nouveau standard 802.11ad pour la communication réseautique sans fil. Dans la bande des 60 GHz libre de licence, il autorise, sur de courtes distances il est vrai, des vitesses de transfert jusqu'à 7 Gbit/s.


IEEE 802.11ad est un prolongement du standard 802.11ac permettant des vitesses gigabit dans les bandes 2,4 GHz et 5 GHz libres de licence. Le nouveau standard pour réseaux sans fil fonctionne cependant dans la bande de fréquences 60 GHz peu utilisée jusqu'à présent, mais également libre de licence. Le standard publié par l'IEEE est en grande partie identique à la proposition existante de la WiGig Alliance. Il est compatible avec l'équipement WiGig existant.


La WiGig Alliance a du reste annoncé cette semaine vouloir fusionner avec la Wi-Fi Alliance, ce qui ferait d'IEEE 802.11ad simplement le prochain dans la minisérie entre-temps étoffée des sous-standards wifi. Wifi fonctionnera donc désormais non seulement dans les bandes de fréquences 2,4 GHz et 5 GHz existantes, mais aussi dans la bande de fréquences 60 GHz.


IEEE 802.11ad ne remplace pas IEEE 802.11ac, mais en constitue plutôt un complément susceptible d'être utilisé non seulement pour le trafic réseautique sans fil, mais aussi pour les connexions sans fil entre appareils. Il pourra donc servir d'alternative aux technologies USB, PCI, HDMI et DisplayPort. WiGig a par ailleurs publié Protocol Adaption Layers (PAL) pour toutes ces technologies. Des alternatives sans fil à ces standards câblés satisfaisant à IEEE 802.11ad seront, selon toute attente, lancées cette année encore sur le marché.



En septembre 2012 déjà, Intel avait procédé lors de son Developer Forum à San Francisco à une démonstration du 'wireless dock' compatible WiGig. Il permet d'interconnecter tous les appareils - de l'ordinateur portable à l'écran et au stockage externe - au moyen d'une liaison WiGig sans fil (jusqu'à 7 Gbit/s). Lors du CES de Las Vergas, Qualcomm et Wilocity ont, elles, procédé à la démonstration d'une carte enfichable wifi complémentaire pour ordinateurs portables.


Grâce à cette carte, l'ordinateur portable peut établir simultanément une connexion réseautique wifi gigabit et une connexion dock compatible WiGig. La carte a été présentée sur un Dell Latitude 6430u Ultrabook et sera bientôt commercialisée. Actuellement, il n'existe pas encore de points d'accès et de routeurs tri-band. Ils sont attendus plus tard cette année. En attendant, deux appareils WiGig peuvent déjà effectuer une connexion poste à poste à 7 Gbit/s.


L'intégration de WiGig en tant que sous-standard wifi pourrait être une mauvaise nouvelle pour les technologies de connexion sans fil alternatives, telles WirelessHD et Wireless USB, qui ne sont souvent supportées que par une poignée d'entreprises. Certaines de ces alternatives utilisent du reste la même bande de fréquences que WiGig.

En savoir plus sur:

Nos partenaires