Le nombre de Tweetos a stagné à 320 millions au 4e trimestre

11/02/16 à 09:10 - Mise à jour à 09:10

Le réseau social américain Twitter n'a pas du tout réussi à augmenter son nombre d'utilisateurs au quatrième trimestre 2015, a-t-il reconnu mercredi, en livrant en outre des prévisions inférieures aux attentes.

Le nombre de Tweetos a stagné à 320 millions au 4e trimestre

© web

Twitter revendiquait 320 millions d'abonnés à la fin 2015, soit exactement le même niveau que trois mois plus tôt.

En excluant les abonnés recevant un service allégé par SMS, le nombre a même reculé, passant de 307 millions fin septembre à 305 millions fin décembre.

Cette évolution rend d'autant plus urgents les efforts du groupe pour tenter de simplifier et modifier son produit en vue de séduire un plus large public, mais la manoeuvre est délicate car le réseau risque ce faisant de s'aliéner ses actuels utilisateurs fidèles.

Twitter a encore fait une nouvelle tentative mercredi en annonçant une modification de la présentation du flux de messages vus par ses utilisateurs: il propose de présenter tout en haut de leur fil de messages une sélection personnalisée réunissant les publications récentes qui sont les plus susceptibles de les intéresser et qu'ils ont pu manquer. La mesure a provoqué d'importantes critiques des utilisateurs.

Twitter a en outre indiqué mercredi qu'il visait pour le trimestre en cours un chiffre d'affaires de seulement 595 à 610 millions de dollars (527 à 540 millions d'euros), quand les analystes espéraient en moyenne jusqu'ici le voir monter jusqu'à 629 millions (557 millions d'euros).

Le chiffre d'affaires a grimpé de 58% à 2,2 milliards de dollars (1,95 milliard d'euros) sur l'ensemble de l'année dernière, et de 48% à 710 millions (629 millions d'euros) au quatrième trimestre, un niveau conforme aux attentes.

Twitter, qui n'a jamais dégagé un dollar de bénéfice, a de nouveau accusé une perte nette, de 521 millions de dollars (461 millions d'euros) sur l'année et de 90 millions (79 millions d'euros) sur les trois derniers mois.

Les investisseurs commencent à perdre patience face au réseau social, dont les perspectives de croissance les inquiètent de plus en plus.

L'action ne cesse de tomber à de nouveaux plus bas depuis le début de l'année, et a perdu 80% de sa valeur depuis ses sommets de décembre 2013, juste après l'introduction en Bourse.

Les problèmes du réseau social ont encore semblé s'intensifier récemment avec le départ en masse d'une série de hauts responsables exécutifs. (Belga/WK)

En savoir plus sur:

Nos partenaires