Le nombre de cas de 'skimming' en nette diminution

21/11/11 à 11:43 - Mise à jour à 11:43

Source: Datanews

Le nombre de cas de skimming a fortement régressé en Belgique. L'année dernière, l'on en avait recensé 1.141, alors qu'au cours des neuf premiers mois de 2011, l'on n'en a enregistré que 63.

Le nombre de cas de 'skimming' en nette diminution

Le nombre de cas de skimming a fortement régressé en Belgique. L'année dernière, l'on en avait recensé 1.141, alors qu'au cours des neuf premiers mois de 2011, l'on n'en a enregistré que 63.

Voilà ce qu'annonce La Libre Belgique. Selon le journal, le recul serait dû au fait que depuis le 17 janvier, il n'et plus possible de retirer de l'argent en dehors de l'Europe avec une carte Maestro/Bancontact. Le nombre de cas de skimming avait connu une nette hausse ces dernières années. En 2008, l'on en avait recensé 244 et plus de mille deux ans plus tard.

Le skimming, c'est une opération par laquelle des voleurs, souvent originaires des pays de l'ancien bloc de l'Est, copient la bande magnétique d'une carte de banque. En installant une mini-caméra à proximité d'un distributeur automatique de billets de banque, ils parviennent ensuite à mettre la main sur des codes secrets. Ensuite, il ne leur reste plus qu'à créer une fausse carte et à l'utiliser à l'étranger pour retirer de l'argent, par exemple en Asie et aux Etats-Unis, où la puce électronique est moins exploitée.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires