Le nombre d'applis dans l'App Store diminue pour la première fois

06/04/18 à 13:52 - Mise à jour à 13:51

Pour la première fois, une réduction du nombre total d'applications pour iOS a été observée. En même temps, le nombre d'applis dans le Play Store a crû à un rythme rapide.

Le nombre d'applis dans l'App Store diminue pour la première fois

APPLE. Le fonds activiste Jana Partners et le fonds de pension des enseignants californiens (CalSTRS) demandent à Apple d'agir contre l'addiction des enfants à l'iPhone. Ils craignent pour la réputation de la marque et son cours de Bourse. © REUTERS

Le cabinet d'analystes Appfigures a pour la première fois depuis l'existence de l'App Store constaté un recul du nombre total d'applis. Début 2017, le magasin d'applications d'Apple possédait encore 2,2 millions d'applis, mais à la fin de l'année, il en restait 2,1 million.

Ce qui est étonnant, c'est que la boutique d'applis d'Apple connaît une évolution inverse de celle du Play Store de son concurrent Google. Alors qu'il y avait quelque 100.000 applis iOS en moins fin 2017, le nombre d'applis Android a augmenté de 30 pour cent. L'année dernière, Google a enregistré sa plus importante progression en nouvelles applis depuis 2014.

Grand nettoyage du cimetière d'applis

Mais que se passe-t-il exactement avec l'App Store? L'année passée, Apple a effectué un grand nettoyage dans ce qu'on pourrait qualifier de 'cimetière numérique d'applis'. Le géant technologique a supprimé en effet toutes les anciennes applis qui ne satisfaisaient plus aux normes technologiques actuelles et qui n'étaient plus compatibles avec la gamme actuelle d'appareils iOS.

Depuis l'arrivée d'iOS 11, le système d'exploitation a aussi pris congé des applications non conçues en fonction de l'architecture 64 bits. Les développeurs se sont vu imposer une date-butoir à laquelle leurs applis 32 bits devaient être actualisées. Quiconque ne respectait pas ce délai, voyait son appli disparaître du magasin fin de l'année dernière.

Evaluation plus stricte

Il convient d'ajouter qu'Apple applique depuis l'an dernier aussi une manière plus stricte d'évaluer les applis. L'entreprise a renoncé aux applis antivirus, aux clones d'applis existantes et à d'autres encore, dont la qualité était trop piètre. Elle a ainsi par exemple non seulement banni de nouvelles applis antivirus, mais elle a supprimé également les applis existantes dans cette même catégorie.

Nous n'avons néanmoins pas encore été complets dans cette affaire. Il existe une tendance singulière chez les développeurs, selon laquelle l'année dernière, davantage d'applis iOS originales ont fait leur entrée sur Android que l'inverse. Le Play Store a ainsi accueilli en 2017 quasiment 17.500 applis prévues initialement pour iOS, soit plus du double du nombre qu'Apple pouvait présenter.

Même si quelques explications claires peuvent être trouvées quant à la diminution des applis iOS, il est quand même étonnant que la plate-forme de Google parvienne à continuer de croître à un rythme élevé.

En savoir plus sur:

Nos partenaires