Le monument russe en l'honneur de Steve Jobs enlevé après la 'propagande gay' de Tim Cook

04/11/14 à 16:55 - Mise à jour à 16:54

Source: Datanews

A Saint-Pétersbourg, une statue érigée en l'honneur de Steve Jobs a été démontée après les déclarations faites par Tim Cook, le successeur de Jobs chez Apple. 'Nous respectons ainsi la loi', ont déclaré les auteurs. 'En Russie, la propagande gay et d'autres perversions sexuelles sont interdites chez les mineurs d'âge.'

Le monument russe en l'honneur de Steve Jobs enlevé après la 'propagande gay' de Tim Cook

© Reuters

En janvier 2013, le groupe d'entreprises russes ZEFS avait érigé à Saint-Pétersbourg une réplique de deux mètres de haut d'un iPhone et ce, en l'honneur de l'ex-directeur décédé d'Apple, Steve Jobs. Un code QR sur le monument menait à une page web sur Jobs.

'Propagande gay'

L'agence de presse Reuters annonce que la statue a été enlevée vendredi dernier, soit le lendemain du jour où l'actuel CEO d'Apple, Tim Cook, avait annoncé qu'il était homosexuel. 'La propagande homo et d'autres perversions sexuelles sont interdites par la loi russe chez les mineurs d'âge', a déclaré ZEFS. Le monument devait être démantelé, selon ZEFS, parce qu'il 'se trouvait dans une zone directement accessible par les jeunes étudiants' (le jardin de la National Research University of Information Technologies, Mechanics and Optics, ndlr.).

'Après que Tim Cook ait appelé publiquement à la sodomie, nous avons enlevé le monument pour nous en tenir à la loi fédérale russe protégeant les enfants contre l'information qui promeut le déni des valeurs familiales traditionnelles', a encore expliqué ZEFS.

Un politicien russe: 'Tim Cook n'est plus le bienvenu en Russie'

L'homme politique russe Vitaly Milonov, qui avait précédemment mené une campagne contre les droits des homosexuels, exige même que Tim Cook ne puisse plus entrer en Russie, indiquent les médias russes, toujours selon Reuters.

La loi contre la propagande gay avait provoqué de nombreuses protestations à l'ouest, notamment à l'approche des Jeux Olympiques d'hiver à Sotchi.

En savoir plus sur:

Nos partenaires