Le monde politique flamand réagit à la reprise des activités TV par Telenet

04/12/07 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

La vente des activités TV d'Interkabel et des intercommunales flamandes du câble pures à Telenet, aux mains de l'américaine Liberty, suscite des questions politiques en raison de l'absence d'un processus concurrentiel.

La vente des activités TV d'Interkabel et des intercommunales flamandes du câble pures à Telenet, aux mains de l'américaine Liberty, suscite des questions politiques en raison de l'absence d'un processus concurrentiel.

Voilà ce qu'on peut lire dans le journal De Standaard. Tant au sein de l'Open VLD, du CD&V que du sp.a, des critiques sont émises vis-à-vis de la transaction, selon le journal. Des questions se manifestent à propos du prix, mais aussi du caractère fermé de l'opération. "Nous n'avons aujourd'hui pas la moindre garantie que c'est la décision qui s'impose au juste prix", déclare Dirk de Kort, le bourgmestre CD&V de Brasschaat, commune actionnaire dans l'une des quatre intercommunales pures, à savoir Integan. Selon de Kort, les actionnaires avaient trois possibilités: vendre les droits commerciaux, vendre le tout (y compris le câble) ou ne rien modifier. "Il restait une possibilité qui a été examinée en cercle fermé".

Le principal actionnaire d'Integan, la ville d'Anvers (64,7 pour cent) est également critique à propos du chemin suivi. "Nous allons nous faire conseiller correctement sur cet accord", déclare aussi le bourgmestre d'Anvers, Patrick Janssens (sp.a).

L'accord pour lequel la direction d'Interkabel a négocié avec Telenet au nom des quatre intercommunales, doit être approuvé dans les semaines et mois à venir par les quatre conseils d'administration des intercommunales et leurs actionnaires (les communes).

Source: Belga

Nos partenaires