Le monde fête le 'Safer Internet Day'

06/02/07 à 00:00 - Mise à jour à 05/02/07 à 23:59

Source: Datanews

Aujourd'hui, le 6 février, 40 pays fêtent le Safer Internet Day (SID), la journée pour un internet plus sûr. L'entreprise de consultance Deloitte profite de cette occasion pour publier les résultats d'une étude portant sur l'efficacité des filtres de contenus destinés à la toile mondiale.

"Lors de la collection du matériel de test pour l'étude, nous sommes souvent tombés sur des choses vraiment traumatisantes, que ce soit des conseils d'entraide en matière de drogues et de médicaments comme la pilule du lendemain, des kits pour réaliser des bombes incendiaires ou encore l'incitation à la haine. Il en résulte que le filtrage est devenu une absolue nécessité en soutien de l'accompagnement des enfants par les parents et tout autre éducateur", déclare Carlo Schüpp de Deloitte.L'entreprise de consultance a mené son enquête (appelée '[SIP Benchmark 2006]') auprès de plus de 100 parents et professeurs dans divers pays européens. Le but était de tester l'efficacité de 30 des techniques de filtrage de contenu internet parmi les plus répandues. Cette étude avait pour cadre le Safer Internet Plus Programme de la Commission européenne. Ces tests se poursuivront d'ailleurs dans les prochaines années.L'étude démontre que les logiciels testés fonctionnent surtout correctement pour filtrer les sites web en langue anglaise connaissant un très grand nombre de visiteurs et publiant du contenu pernicieux. Ce succès régresse lorsqu'il s'agit de sites dans une autre langue que l'anglais et affichant des références moins claires. Un nombre restreint de solutions se sont aussi avérées incompatibles avec les logiciels antivirus. Le ralentissement de l'ordinateur à cause du filtrage est dans la plupart des cas négligeable et ce, même s'il est bien réel avec certains outils."Les tests confirment que la technologie actuelle est capable de filtrer du contenu nuisible et pernicieux, sans pour autant empêcher les jeunes de profiter des bienfaits d'internet. Mais il apparaît aussi que les 30 solutions de filtrage visent surtout le contenu web traditionnellement néfaste, comme la pornographie sur les sites web de langue anglaise. Nous nous attendons cependant à ce que l'industrie continue d'évoluer pour mieux répondre aux besoins spécifiques des différentes langues cultures et communautés européennes", ajoute Carlo Schüpp. Quoi qu'il en soit, le filtrage constitue par dessus tout un complément utile à la surveillance et à l'éducation assurées par les parents et autres éducateurs.Initiatives publiquesLe ministre de l'informatisation, Peter Vanvelthoven, confirme une fois de plus l'engagement du gouvernement fédéral de rendre l'internet plus sûr pour les enfants et les jeunes en général: "Le contenu illégal doit être autant que possible banni de l'internet. Voilà pourquoi nous sommes en train de mettre sur pied un système permettant d'intervenir nettement plus efficacement et plus vite contre des sites proposant du contenu à caractère pédophile. En outre, je souhaite aider les gens à mieux se protéger ainsi que leurs enfants contre les sites internet indésirables. Les systèmes de filtrage doivent devenir aussi fréquents que les systèmes antivirus."A cette fin, le ministre organisera bientôt une rencontre de toutes les parties concernées: fournisseurs internet, éditeurs de logiciels, Child Focus et CRIOC. Cette concertation devrait faire en sorte que tous les internautes puissent à l'avenir utiliser des systèmes de filtrage de manière aussi simple qu'économique. Enfin, il invite la Commission européenne à adopter rapidement une attitude sur la manière dont elle souhaite améliorer l'accès à ces filtres par le citoyen. Jusqu'à présent, la Commission demeure en effet trop vague à ce propos, selon lui.Plus d'infos concernant le Safer Internet Day: [http://www.saferinternet.org/ww/en/pub/insafe/index.htm]

Nos partenaires