Le ministre du budget wallon entend imposer l'automatisation

21/10/16 à 11:54 - Mise à jour à 11:54

Source: Datanews

Christophe Lacroix (PS), le ministre wallon du budget, réfléchit à l'instauration d'une taxe pour les entreprises qui automatisent et remplacent ainsi leur personnel.

Le ministre du budget wallon entend imposer l'automatisation

Christophe Lacroix (PS) © DEBBY TERMONIA

Selon Lacroix, les entreprises qui recourent à l'automatisation pour remplacer du personnel, doivent être taxées. Pour le journal De Tijd, il entend ainsi faire contribuer les entreprises qui profitent de l'automatisation.

L'on ne sait pas dans quelle mesure le ministre du budget souhaite taxer l'automatisation. La fermeture d'une agence bancaire semble être un exemple on ne peut plus évident, mais en réalité, les entreprises qui n'utilisent plus le papier au profit de processus numériques ou qui envoient des courriels (e-mails) plutôt que du courrier traditionnel, remplacent également du personnel par des machines.

Il y a peu de chance que ce genre de taxe entre en vigueur, selon le partenaire au pouvoir en Wallonie, le CDH, par la voie du vice-ministre président wallon Maxime Prévot, qui déclare que cela n'aurait guère de sens. Selon De Tijd, le milieu des employeurs a déjà réagi en affirmant que l'automatisation s'avérait nécessaire pour conserver la compétitivité des entreprises.

Nos partenaires