Le MI5 lance une mise en garde contre les cyber-espions chinois

06/12/07 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Le service secret britannique MI5 prévient 300 grandes sociétés de son pays que leurs systèmes informatiques sont pris pour cible par des espions industriels chinois. Cette mise en garde succède à un rapport établi par l'institut de sécurité européen Enisa à propos de la menace croissante que constituent les 'botnets'.

Le service secret britannique MI5 prévient 300 grandes sociétés de son pays que leurs systèmes informatiques sont pris pour cible par des espions industriels chinois. Cette mise en garde succède à un rapport établi par l'institut de sécurité européen Enisa à propos de la menace croissante que constituent les 'botnets'.

Les directeurs des banques, services aux collectivités, entreprises télécoms britanniques, sociétés de comptabilité et bureaux d'avocats ont récemment reçu un avertissement de la part du service de sécurité MI5, selon lequel l'armée chinoise tenterait de toutes les manières possibles d'infiltrer numériquement les systèmes informatiques de 300 grandes sociétés britanniques. L'objectif premier serait l'espionnage industriel, mais il se pourrait aussi que les Chinois visent à paralyser tout le pays.

Voilà ce qu'on peut lire dans le journal britannique The Times généralement bien informé. Le journal aurait pu consulter le courrier d'avertissement et s'est vu confirmer la menace chinoise par plusieurs sources. Il fait aussi observer que les systèmes gouvernementaux sont la cible d'attaques au départ de 120 pays, mais essentiellement de Chine.

Les pirates pénètrent dans les systèmes informatiques au moyen de virus spécialement conçus dans ce but. Parfois pour voler de la technologie, mais parfois aussi pour mettre la main sur les détails de transactions d'affaires non encore conclues.

L'Enisa [a publié fin novembre une étude] sur le problème de plus en plus aigu des 'botnets', ces réseaux constitués d'ordinateurs piratés et utilisés pour lancer des cyber-attaques.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires