Le métro de Santiago roulera pour 40 pour cent à l'énergie solaire

10/01/17 à 13:10 - Mise à jour à 13:10

Le métro de la capitale du Chili, Santiago, roulera à partir de la fin de cette année pour plus de 40 pour cent à l'énergie solaire.

Le métro de Santiago roulera pour 40 pour cent à l'énergie solaire

Santiago, Chili, 2012. © Reuters

Le métro de la capitale chilienne tirera à partir du mois de novembre 42 pour cent de son énergie d'une nouvelle centrale solaire, El Pelícano, a annoncé Metro de Santiago.

El Pelícano est une centrale nucléaire de l'entreprise SunPower située à La Higuera, à 400 kilomètres au nord de Santiago. La centrale aura une capacité de 100 mégawatts.

"254.000 panneaux solaires permettront la fourniture de 300 gigawatts/heure sur l'année. C'est l'équivalent de ce que consomment 125.000 ménages chiliens", déclare Manuel Tagle, directeur général de SunPower.

60 pour cent d'énergie renouvelable

"Le métro est un excellent moyen de transport", affirme Fernando Rivas, responsable écologique de Metro de Santiago. "Nous voulons devenir une entreprise durable. Il s'agira donc d'un très important bond en avant car en 2018, nous voulons fonctionner à raison de 60 pour cent sur de l'énergie renouvelable non-conventionnelle.

D'ici 2050, le Chili entend tirer 70 pour cent de son énergie de sources renouvelables.

Parmi les pays en croissance, il n'y a que la Chine qui investit encore plus dans l'énergie propre. En Amérique latine, le Chili se classe à la première place sur le plan de l'énergie solaire et à la deuxième place au niveau de l'énergie éolienne.

Ce mois-ci, la première centrale solaire issue d'une coopérative citoyenne sera également lancée à Santiago.

(IPS)

En savoir plus sur:

Nos partenaires