Le médecin généraliste échange à peine des données électroniques avec la mutuelle

22/05/08 à 08:30 - Mise à jour à 08:29

Source: Datanews

Seuls 3 pour cent des généralistes belges échangent électroniquement des données administratives avec les caisses d'assurance maladie, alors qu'en Europe, ils sont quand même 15 pour cent à le faire. Voilà ce qui ressort d'un sondage effectué auprès de 6.789 généralistes européens, dont 318 Belges, et publié par l'hebdomadaire médical Le Généraliste.

Seuls 3 pour cent des généralistes belges échangent électroniquement des données administratives avec les caisses d'assurance maladie, alors qu'en Europe, ils sont quand même 15 pour cent à le faire. Voilà ce qui ressort d'un sondage effectué auprès de 6.789 généralistes européens, dont 318 Belges, et publié par l'hebdomadaire médical Le Généraliste.

73 pour cent des généralistes belges échangent cependant des données par voie électronique avec des laboratoires, et 13 pour cent avec d'autres acteurs des soins de santé", explique Le Généraliste. En Europe, les moyennes sont de 40 et 10 pour cent.

L'étude s'est intéressée à l'utilisation de l'ordinateur chez les généralistes européens. En moyenne, 87 pour cent des généralistes disposent d'un ordinateur dans les 27 pays membres de l'Union européenne plus la Norvège et l'Islande. En Belgique, on en est à 86 pour cent. Mais dans notre pays, 84 pour cent des généralistes possèdent une connexion internet, alors que la moyenne européenne est ici de 69 pour cent. Seuls 2 pour cent des généralistes belges disposent d'un ordinateur, mais pas d'une connexion internet.

"La plupart des généralistes estiment que les nouvelles technologies en informatique et en communication améliorent la qualité de leurs services. Ceux qui ne se hasardent pas sur l'e-autoroute, affirment que c'est par manque de savoir-faire et de support technique", selon le magazine Le Généraliste. Mes médecins demandent davantage et de meilleures formations en informatique, ajoute-t-on.

Trois quarts environ (76 pour cent) utilisent l'ordinateur lors d'une consultation, notamment pour demander un dossier médical. La moyenne européenne est de 66 pour cent. 91 pour cent des généralistes danois utilisent un ordinateur dans leur cabinet, contre 5 pour cent des roumains. "Grosso modo, les pays du Nord de l'Europe ont une nette avance", selon le magazine médical.

Source: Belga

Nos partenaires