Le matériel de Dell joue la carte de l'apprentissage machine

03/05/18 à 13:33 - Mise à jour à 13:33

Dell Technologies présente ses nouveaux serveurs PowerEdge et son système de stockage PowerMax. La promesse faite par l'entreprise est de dynamiser vos projets en matière d'intelligence artificielle et d'apprentissage machine.

Le matériel de Dell joue la carte de l'apprentissage machine

PowerEdge R940xa © .

Les PowerEdge R940xa et PowerEdge R840, deux modèles de la série des serveurs PowerEdge de la 14ème génération de Dell, peuvent intégrer jusqu'à 112 processeurs Intel Xeon, jusqu'à six téraoctets de mémoire, des possibilités NVDIMM et des pilotes MVNe (stockage flash). Avec le premier modèle, Dell entend faire tourner plus rapidement les bases de données en se focalisant sur les applications professionnelles critiques sur site. Quant au R840, il met l'accent sur l'analytique 'in-database' et sur une faible latence.

"Tous deux supportent les processeurs Intel Skylake et AMD Epyc", explique Dominique Vanhamme, vicepresident et general manager Compute Center of Competence chez Dell EMC EMEA, à Data News. Les nouveaux modèles promettent surtout une plus grande puissance de calcul. Vanhamme insiste du reste sur le fait qu'ils peuvent être configurés à différentes fins: "Nous entendons proposer une plate-forme qui soit la plus versatile possible. Pour les applications cruciales, le 'clustering' ou les bases de données telles MySQL, Oracle ou SAP Hana, les besoins sont différents. Nous voulons donc aussi offrir ce choix. La plate-forme est 'software defined', mais 'hardware optimized'."

Les deux modèles, qui seront disponibles à partir du 22 mai, sont ce qu'on appelle des 'four-socket servers' et ont, selon l'entreprise, l'avantage d'être aussi équipés de 'field programmable gate arrays' (FPGA), pour supporter les calculs intensifs en données.

En outre, Dell Technologies introduit PowerMax, un système de stockage incorporant un moteur d'apprentissage machine, qui devrait démontrer toute sa puissance en analytique prédictive et en identification de modèles notamment. Selon Dell, ce système est capable de prévoir quarante millions d'ensembles de données par 'array' et prendre jusqu'à six milliards de décisions par jour.

'Pas un hardware ordinaire'

Mais les serveurs d'acteurs premium comme Dell ne souffrent-ils pas de la concurrence de rivaux meilleur marché, surtout au fur et à mesure que le matériel se standardise davantage? Selon Vanhamme, tel n'est pas le cas: "Le progrès technologique, les besoins critiques et la complexité d'une centre de données moderne font qu'il n'agit pas d'un matériel ordinaire. C'est fantaisiste de croire qu'on peut attendre les meilleures performances et la plus forte disponibilité d'un matériel 'quick & dirty' (vite fait, mal fait, ndlr), et notre part de marché le prouve en suffisance."

Nos partenaires