Le marché mobile se redresse lentement

26/02/10 à 09:30 - Mise à jour à 09:29

Source: Datanews

Pour 2010, le cabinet d'études Idate s'attend à ce que le marché mondial de l'infrastructure mobile croisse d'1,5%. Cela semblerait indiquer que le marché mobile est en train de se redresser car des chiffres - encore et toujours provisoires - pour 2009, il appert que ce marché a encore reculé de 2% l'an dernier à 284 milliards EUR en tout.

Pour 2010, le cabinet d'études Idate s'attend à ce que le marché mondial de l'infrastructure mobile croisse d'1,5%. Cela semblerait indiquer que le marché mobile est en train de se redresser car des chiffres - encore et toujours provisoires - pour 2009, il appert que ce marché a encore reculé de 2% l'an dernier à 284 milliards EUR en tout.

Parmi les vendeurs traditionnels, seul Ericsson a réussi à engranger une croissance légèrement positive, aidé en cela par la banqueroute de son concurrent Nortel dont Ericsson est parvenu à engloutir plusieurs devisions importantes. Tant Cisco, Alcatel-Lucent que Nokia Siemens Networks ont dû céder du terrain. Cette perte de leurs parts de marché est quasi intégralement à mettre à l'actif des fabricants chinois, Huawei en tête (+ 20,5%). Avec une hausse de 39,4%, ZTE entre encore tout juste dans le top 10 des fournisseurs d'équipement réseautique. Pourtant, Idate indique que la croissance des fabricants chinois a été en 2009 sensiblement moindre qu'au cours des cinq années précédentes: en d'autres mots, eux non plus n'échappent pas à la crise.

Les vendeurs d'infrastructures réseautiques mobiles ont été particulièrement touchés par la crise. Les entreprises télécoms ont investi moins depuis 2008, et la crise économique a encore raboté davantage les budgets. Mais pour 2010, Idate envisage donc une amélioration prudente. Dans l'industrie télécoms, les ventes d'équipement mobile ont du reste le vent en poupe. En 2009, l'infrastructure wireline a par contre été décevante. Le passage à ce qu'on appelle les réseaux de la prochaine génération comme la fibre optique (FTTx) s'effectue toujours lentement, et le recul dans les ventes d'équipement DSL (- 15% en 2009) n'a pas été compensé.

En savoir plus sur:

Nos partenaires