Le marché européen des serveurs s'enfonce davantage encore

27/06/17 à 11:54 - Mise à jour à 11:54

Source: Datanews

Au premier trimestre de 2017, les ventes de serveurs dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) ont régressé de 12,7 pour cent par rapport à l'année précédente. Voilà ce qu'a déterminé le cabinet d'études IDC. Ce qui est étonnant, c'est que les acteurs en vue doivent céder du terrain aux entreprises 'custom' plus modestes.

Le marché européen des serveurs s'enfonce davantage encore

. © Getty Images/iStockphoto

IDC a calculé les revenus des fabricants de serveurs au premier trimestre de cette année et en est arrivé à 2,7 milliards de dollars, ce qui représente un recul de 12,7 pour cent en comparaison avec la période correspondante de 2016. 530.000 appareils ont été vendus en tout, soit 1,4 pour cent en moins que l'année dernière.

Dans l'ensemble, IDC observe un glissement du marché d'une technologie à une autre. C'est ainsi que l'analyste a enregistré un net recul des serveurs multi-noeud standards. La plus forte hausse est à mettre à l'actif des 'custom' multinode servers qualifiés d'ODM Direct (Original Design Manufacturer). Il s'agit là d'entreprises qui fabriquent des appareils à la mesure de leurs clients. Les livraisons de 'custom' multinode servers a progressé de 101,1 pour cent d'une année à l'autre, et la hausse des revenus correspondants a été de 72,4 pour cent.

Le marché européen des serveurs s'enfonce davantage encore

© .

Parmi les fabricants, c'est HPE qui est encore et toujours le plus important fournisseur de serveurs en Europe avec une part de marché de 34 %. Dell se classe deuxième avec 21,2 % et a été le seul grand fournisseur à progresser. IBM a complètement disparu du top cinq. "Les rentrées provenant des serveurs continuent de diminuer en Europe au premier trimestre de 2017", déclare Michael Ceroici, research analist chez IDC. "C'est surtout IBM qui a vu ses rentrées serveurs régresser de 50,3 %, en raison de la réduction des fournitures de modèles 'non-x86' et d'une tendance aux cycles de renouvellement plus longs."

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos