Le marché du PC régresse un peu moins vite

04/06/14 à 13:30 - Mise à jour à 13:30

Source: Datanews

L'ordinateur personnel ne relève toujours pas franchement la tête, mais sur les marchés matures, les choses vont assez étonnamment un peu mieux et ce, même s'il n'y a aucune raison de s'enthousiasmer.

Le marché du PC régresse un peu moins vite

L'ordinateur personnel ne relève toujours pas franchement la tête, mais sur les marchés matures, les choses vont assez étonnamment un peu mieux et ce, même s'il n'y a aucune raison de s'enthousiasmer.

L'analyste IDC s'attend à ce que le marché global du PC recule cette année encore de six pour cent, ce qui est très légèrement mieux que les -6,1 pour cent prévus précédemment. Mais le terrain de jeu est clairement divisé.

C'est ainsi que l'analyste s'attend à ce que la tendance à la baisse cesse cette année sur les marchés matures (0% de croissance), et ce grâce surtout à l'ordinateur portable (+0,7%), mais malheureusement compensé par le piètre marché du desktop (-1,1%). C'est surtout l'Europe occidentale qui s'en tirerait le mieux et ce, même si IDC apporte la nuance qu'il table globalement sur une croissance nulle, voire sur un léger recul dans les années à venir.

Les marchés matures des ordinateurs se défendent mieux en raison de la forte pénétration des tablettes, même si leur croissance se met à ralentir. Les ménages sur ces marchés vont de nouveau investir un peu plus souvent dans un nouveau PC, alors que tel n'était pas le cas l'an dernier, du fait qu'ils voulaient d'abord acquérir une tablette.

Sur les marchés émergents, IDC s'attend à un recul de 10,4 pour cent (contre -11,3 pour cent en 2013). L'analyste de marché impute ce petit écart notamment à une meilleure stabilité politique et économique. L'impact restera cependant limité au court terme. D'ici 2018, IDC table sur une légère hausse de 0,7 pour cent.

Le marché du PC continue donc de régresser, mais moins nettement que l'année dernière. Le secteur peut y faire face avec des 'form factors' ajustés, tels des appareils bon marché et minces à écran tactile, et ce même si cela n'a par le passé pas toujours été un gage de succès.

En quantités, IDC s'attend pour cette année à l'acheminement de 296,3 millions de PC vers les magasins, contre 315,1 millions l'an dernier. Fin 2013 déjà, IDC prévoyait que le recul sur ce marché serait moins net. Mais cela est surtout dû au fait que les ventes d'ordinateurs restent stables à quelque 300 millions d'appareils par an.

En savoir plus sur:

Nos partenaires