Le marché du GSM régresse encore, mais les smartphones sont en plein boom

13/08/09 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Au deuxième trimestre, la demande de GSM ne s'est pas encore améliorée. Au niveau mondial, le nombre de téléphones mobiles vendus a reculé de 6,1 pour cent par rapport à l'an dernier, à 286 millions d'unités. Voilà ce qu'indique le cabinet d'études Gartner.

Au deuxième trimestre, la demande de GSM ne s'est pas encore améliorée. Au niveau mondial, le nombre de téléphones mobiles vendus a reculé de 6,1 pour cent par rapport à l'an dernier, à 286 millions d'unités. Voilà ce qu'indique le cabinet d'études Gartner.

L'on enregistre cependant une exception de poids avec les téléphones intelligents (smartphones), tels le Blackberry ou l'iPhone, dont plus de 40 millions d'exemplaires ont été écoulés, soit 27 pour cent de plus qu'au cours de la même période de l'an dernier. Les smartphones représentent ainsi le segment en croissance la plus rapide sur le marché du GSM, selon Gartner.

La chute des ventes de GSM a été enregistrée tant dans les pays occidentaux que dans ceux en voie de développement et ce, en raison de la crise économique mondiale. En outre, les vendeurs ont écoulé leurs stocks, avant de recommander de nouveaux appareils. Gartner ne s'attend pas à une amélioration au second semestre. Sur l'ensemble de 2009, il estime à 4 pour cent le nombre de téléphones mobiles vendus en moins.

Nokia demeure le numéro un du marché avec une part de 36,8 pour cent, en recul pourtant par rapport aux 39,5 pour cent de 2008. Samsung Electronics occupe la deuxième place avec une part du marché mondial de 19,3 pour cent, alors que LG Electronics se classe troisième. En cinquième position, on trouve Sony Ericsson qui a de nouveau perdu 3 pour cent de part de marché.

Sur le marché du smartphone, c'est Nokia qui domine avec une part de 45 pour cent, mais l'entreprise a quand même dû céder du terrain vis-à-vis de la concurrence. Le numéro deux est RIM avec son Blackberry, qui détient 18,7 pour cent de part de marché. A la troisième place figure Apple qui, grâce à l'iPhone, a gagné 10 pour cent de part de marché pour atteindre 13,3 pour cent.

Source: Belga

Nos partenaires