Le marché des serveurs a de nouveau le vent en poupe

28/02/11 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Source: Datanews

Avec une belle croissance de 13,2 pour cent du chiffre d'affaires en 2010, ...

Le marché des serveurs a de nouveau le vent en poupe

Avec une belle croissance de 13,2 pour cent du chiffre d'affaires en 2010, le marché des serveurs semble être bien sorti de la crise.

En 2010, l'on a au niveau mondial vendu 16,8 pour cent de serveurs en plus qu'en 2009. Cela a généré une hausse de 13,2 pour cent du chiffre d'affaires, indique le cabinet d'analystes Gartner. La croissance est principalement à mettre à l'actif du remplacement des serveurs x86, dont le cycle de substitution avait été quelque peu prolongé dans nombre d'entreprises durant la crise. Le passage au nuage, surtout en Amérique du Nord, pourrait également en partie expliquer cette hausse.

Les deux acteurs les plus en vue sur le marché des serveurs sont HP et IBM, toutes deux avec plus de 15 milliards de dollars de chiffre d'affaires, ce qui se traduit par respectivement 31,4 et 30,8 pour cent de parts de marché. HP a enregistré toute l'année durant de très bons résultats avec son x86 ProLiant, mais avec le System Z, IBM s'est distinguée elle aussi en fin d'année. Selon Gartner, l'on verra clairement en 2011 lequel de ces deux acteurs réagira le mieux aux besoins actuels du marché.

Dell suit à belle distance avec 14,7 pour cent de part du marché. Mais l'entreprise a quand même enregistré une croissance d'un tiers de son chiffre d'affaires issu des serveurs. Le plus grand perdant de ce classement s'appelle Oracle, qui a vu son chiffre d'affaires régresser de pas moins de 17,7 pour cent. Il en résulte que Fujitsu se retrouve à présent très près d'Oracle au niveau du chiffre d'affaires.

Sur le plan du nombre de serveurs vendus, Oracle est du reste déjà descendu à la cinquième place (-31,6 pour cent en 2010), à l'avantage de Fujitsu. Dell, qui a signé une jolie croissance de 21,3 pour cent, occupe la deuxième position de ce classement, derrière HP et devant IBM. Par ailleurs, l'on ne remarque encore guère l'arrivée de Cisco sur le marché des serveurs. Gartner évoque à ce propos 'une faible part de marché s'exprimant en un seul chiffre'.

Le cabinet d'analystes s'attend aussi à une croissance sur le marché des serveurs en 2011, mais plus limitée, parce que le pic des remplacements des serveurs x86 a eu lieu en 2010. La virtualisation des machines amortira en outre encore la croissance.

En savoir plus sur:

Nos partenaires