Le marché des PC continue à encaisser des coups

22/07/09 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Datanews

Le deuxième trimestre de 2009 n'a apporté aucun soulagement sur le marché des PC. À l'échelle mondiale, ce marché a reculé de 5 pour cent, et même jusqu'à 10 pour cent dans nos contrées (EMOA).

Le deuxième trimestre de 2009 n'a apporté aucun soulagement sur le marché des PC. À l'échelle mondiale, ce marché a reculé de 5 pour cent, et même jusqu'à 10 pour cent dans nos contrées (EMOA).

Les analystes tant de Gartner que de IDC avancent des chiffres du marché des PC. Gartner affirme que la vente mondiale a reculé chaque année de 5 pour cent pour ne plus atteindre que 68,1 millions d'unités. C'est mieux qu'espéré, de sorte que les analystes prévoient avec prudence un léger redressement.

Dans la région EMOA, les choses ne s'arrangent hélas pas. En fonction de la source, le marché a baissé de 10,9 pour cent (Gartner) ou de 9,8 pour cent (IDC). "Et ce n'est pas fini", dit-on chez Gartner. IDC prévoit surtout d'énormes coups durs sur les marchés d'Europe centrale et de l'Est. La vente de PC y a reculé jusqu'à 40 pour cent. Au Moyen-Orient et en Afrique, un redressement a été noté, avec une croissance de 4 pour cent. En Europe occidentale, le marché est remonté de 2,5 pour cent, une bonne nouvelle, grâce à l'enthousiasme suscité par les mini-notebooks.

Parmi les fournisseurs de PC, HP reste le plus important sur le marché EMOA, même si les ventes ont baissé légèrement, tant selon IDC que selon Gartner. Acer suit de près, grâce à ses solides prestations sur le marché des notebooks et mini-notebooks. Dell occupe la troisième place, mais il n'est toujours pas question de croissance. Le top 5 est complété par Toshiba et Asus, mais leurs prestations n'ont pas été bonnes. C'est surtout Samsung qui semble devenir un concurrent important, étant donné que l'entreprise se concentre très agressivement sur le marché des mini-notebooks.

Nos partenaires