Le marché des logiciels de gestion en croissance de 9,5 pour cent

18/08/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

La récession économique n'a que peu d'effet sur le marché des logiciels de gestion et du middleware, selon les analystes du cabinet d'études Forrester. Sur toute l'année 2009, ils tablent en effet sur une hausse des investissements dans ce type de logiciels de quelque 9,5 pour cent.

La récession économique n'a que peu d'effet sur le marché des logiciels de gestion et du middleware, selon les analystes du cabinet d'études Forrester. Sur toute l'année 2009, ils tablent en effet sur une hausse des investissements dans ce type de logiciels de quelque 9,5 pour cent.

Les autres segments du marché des logiciels font nettement moins bien, ce qui y entraînera un recul total mondial du chiffre d'affaires de 11 pour cent. Les analystes ont comparé les logiciels qui ne sont pas directement utilisés dans une application, comme le middleware et la gestion du stockage, avec ceux qui sont bien utilisés à cette fin. Les organisations investissent davantage dans les logiciels de gestion que dans des logiciels-programmes, parce que les premiers permettent d'ajuster directement la productivité ICT et les coûts d'exploitation. "Les solutions tactiques offrent plus d'avantages à court terme que les choix stratégiques caractérisés eux principalement par des avantages à long terme", déclarent les analystes.

Le cabinet d'études a subdivisé le marché des logiciels de gestion ICT en quatre catégories. Avant tout, il y a les quatre grands fournisseurs que sont BMC Software, CA, HP Software et IBM Tivoli. Vient ensuite le sous-top avec des entreprises comme ASG, Compuware, EMC, Microsoft, Oracle, Quest Software et Symantec. La troisième catégorie se compose de petites entreprises innovantes qui lancent de nouvelles solutions sur le marché et courent le risque d'être rachetées par une plus grande organisation. Le dernier groupe est constitué des acteurs de niche qui veulent à tout prix garder leur indépendance vis-à-vis des fournisseurs.

La diminution des investissements de capitaux va faire place à celle des coûts d'exploitation, suggèrent les analystes. Les budgets ICT se réduisent surtout dans les secteurs qui sont le plus touchés par la récession, comme les usines, le commerce de détail et les banques et assurances. Cette réduction démontre l'intérêt des solutions (de gestion) qui fournissent des hausses de productivité à court terme. Les fournisseurs de matériel proposent en outre toujours plus souvent des machines intégrant d'origine la gestion, les processeurs, les réseaux et la capacité de stockage.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires