Le marché des GPS doit se réinventer

16/07/09 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Face à l'immense popularité du GPS se trouvent les maigres résultats des 'navigation solution providers'. Le marché doit se réinventer, déclare Gartner dans un nouveau rapport sur le secteur.

Face à l'immense popularité du GPS se trouvent les maigres résultats des 'navigation solution providers'. Le marché doit se réinventer, déclare Gartner dans un nouveau rapport sur le secteur.

Les 'Navigation solution providers' connaissent des temps particulièrement difficiles. Des facteurs tels qu'une concurrence accrue, les différentes plates-formes pour les appareils et le manque de manières de se distinguer des autres fabricants ou fournisseurs font qu'un appareil ou une solution de navigation devient de plus en plus un 'produit de base'. Une tendance qui, selon Gartner, est confirmée par une récente enquête dont il ressort que pour les consommateurs, la navigation figure en tête de la liste des attentes pour les applications it dans la voiture.

L'effet est certes que les marges pour les fabricants et fournisseurs de solutions se réduisent à la vitesse de l'éclair et que les recettes sont sous pression. Selon Gartner, cela conduira à son tour à une consolidation accrue sur le marché de la navigation. Selon Thilo Koslowski, research vice president chez Gartner, ce sont surtout les fabricants de 'portable navigation devices' (les PND, donc les appareils TomTom et Mio typiques) qui souffrent de la tendance au produit de base : une tendance que la faible conjoncture économique ne fait qu'alimenter.

Cette mauvaise nouvelle pour les fabricants pourrait certes être une bonne nouvelle pour les consommateurs. Gartner prévoit en effet que les marges vont continuer à se réduire et que suite à cela, les prix des PND vont continuer à baisser ces deux prochaines années. D'ici 2012, un modèle de base de PND classique (sans possibilités de connexion) ne devrait plus coûter selon Koslowski qu'aux alentours de 49 dollars. Ce qui fait à peine 35 euros. 'C'est environ 10 pour cent du prix de vente moyen du même type d'appareil en 2004', compare Koslowski. Peut-être que certains casseurs de prix descendront même en dessous de ce prix, en proposant des appareils avec une couverture de cartes limitée ou une plus petite base de données de 'points-of-interest'.

Pour assurer leur marché, les fournisseurs de solutions de navigation peuvent, selon Koslowski, faire deux choix stratégiques. Une possibilité consiste à viser le leadership absolu en matière de coûts, de prix et de distribution et d'opter pour une approche avec des volumes de vente élevés. Mais - par définition -, cette approche ne convient qu'à peu d'entreprises. Une autre possibilité consiste à transformer l'offre de produits actuelle en un modèle centré sur le service et de tirer de l'argent des services.

Gartner vise ici un modèle de service selon lequel certains services fonctionnent par le biais d'une connexion sans fil sur plusieurs plates-formes et appareils. De nouveaux services centrés sur la localisation, par exemple, feraient souffler un vent de fraîcheur sur le paysage et veilleraient à ce que les acteurs actuels puissent désormais s'appeler des 'fournisseurs de services de navigation personnels'.

Nos partenaires