Le malware mobile semble omniprésent

20/11/17 à 12:04 - Mise à jour à 12:04

Source: Datanews

Une récente enquête effectuée par l'entreprise de sécurité Check Point révèle que toutes les entreprises interrogées ont déjà eu maille à partir avec une attaque de malware mobile. Et ce problème se pose à l'ensemble des secteurs industriels.

Le malware mobile semble omniprésent

. © Getty Images/iStockphoto

Le malware mobile représente le prochain grand problème de sécurité. Voilà ce qui ressort de l'enquête réalisée par Check Point auprès de 850 entreprises dans le monde, dont la moitié dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique). Ce groupe ciblé est assez réduit, convenons-en, ce qui fait qu'il n'y a guère de chances pour que des entreprises belges y figurent.

Ce qui est quand même étonnant, c'est que chaque entreprise (100 pour cent donc) interrogée dans le cadre de cette enquête, a déjà été aux prises avec une attaque mobile. En moyenne, il y a eu 54 attaques de malware mobiles par organisation. Parmi les entreprises interrogées, 89 pour cent ont également été confrontées à une attaque appelée 'man-in-the-middle' via wifi.

Le rapport indique en outre que tous les secteurs industriels ont souffert de ces attaques. Parmi eux, c'est le secteur 'Technologie' qui s'avère le mieux sécurisé avec 32 pour cent d'appareils mobiles déjà équipés d'une protection. Les secteurs le plus souvent confrontés à des attaques de malware ont été le financier (29 pour cent) et les pouvoirs publics (26 pour cent). Ce dernier secteur est aussi le plus mal sécurisé avec 5 pour cent seulement d'appareils mobiles protégés d'une manière ou d'une autre.

Le rapport signale encore finement qu'Android est le moins sûr des systèmes d'exploitation mobiles, ce que nous savions déjà.

"Les conséquences financières et la fréquence des attaques sur les appareils mobiles sont en 2017 supérieures à celles sur les PC. Voilà qui aide à expliquer les résultats du rapport", affirme Michael Shaulov, Head of Products Mobile and Cloud Security chez Check Point Software. "Les appareils mobiles constituent en fait la nouvelle 'porte dérobée' exploitée par les cybercriminels." Check Point publie son rapport d'enquête, afin de souligner l'importance d'une mise à jour de son logiciel SandBlast Mobile, une appli antimalware mobile.

Nos partenaires