Le malware ciblant Android n'arrête pas d'augmenter

27/07/18 à 12:33 - Mise à jour à 12:33

Source: Datanews

Au cours de la première moitié de cette année, on a découvert plus de deux millions de nouvelles variantes de malware pour Android, ce qui représente une hausse de quarante pour cent sur une base annuelle. Cela n'est cependant pas révélateur du danger réel qu'elles représentent.

Le malware ciblant Android n'arrête pas d'augmenter

. © .

Au cours des six premiers mois de 2018, la firme de sécurité allemande G-Data a découvert pas moins de 2.040.293 nouvelles variantes de malware, soit autant que durant toute l'année 2015 et quarante pour cent de plus que les 1.447.422 variantes décelées durant le premier semestre de 2017.

Comme principal exemple, l'entreprise cite des jeux factices. C'est ainsi que sur YouTube circulent des vidéos qui renvoient à une (fausse) version Android du jeu populaire Fortnite, qui existe aujourd'hui pour PC, consoles de jeu, iOS et bientôt aussi (mais pas encore!) pour Android. Les vidéos tentent de tromper surtout les jeunes utilisateurs, en les incitant à installer une fausse appli.

Autre problème: un certain nombre de smartphones (non nommément cités) seraient vendus avec une interface de déverminage (debugging) ouverte, ce qui permettrait à des personnes mal intentionnées d'utiliser du malware pour avoir un accès complet aux téléphones concernés.

Même si le Play Store n'est pas entièrement hermétique, il est encore et toujours recommandé de n'y télécharger que des applis et de ne pas installer des applis individuelles (fichiers APK) issues de sources non fiables.

Il nous faut cependant nuancer quelque peu les chiffres cités par G-Data. C'est ainsi que la découverte de quarante pour cent de variantes de malware ne signifie pas qu'il y ait quarante pour cent d'infections en plus. L'entreprise ne donne par exemple aucun détail sur l'importance de leur présence, sur le nombre de smartphones réellement infectés ou sur les pays dans lesquels ces maliciels ont été découverts.

C'est ainsi que dans des régions comme la Russie, on installe nettement plus souvent des applis piratées, ce qui fait que le risque que quelqu'un installe par mégarde un malware y est bien plus grand. La règle qui s'applique de manière générale, est la suivante: n'installez rien qui provienne d'une source à laquelle vous ne faites pas entièrement confiance.

Nos partenaires