Le Luxembourg lance un programme de R&D axé sur les services IT au monde financier

05/04/07 à 00:00 - Mise à jour à 04/04/07 à 23:59

Source: Datanews

Ce n'est parce qu'on est un petit pays que l'on ne peut pas nourrir de grandes ambitions. L'état luxembourgeois investit dans la R&D pour espérer faire du grand-duché une référence en matière de services au secteur financier.

La semaine dernière, nous vous présentions les résultats d'une large enquête menée au Luxembourg sur [l'outsourcing informatique] dans le secteur financier. Dans la foulée, l'Etat luxembourgeois, par le biais du Centre de Recherche Public Henri Tudor (CRPHT), lance un programme de R&D, baptisé InnoFinance, qui vise à promouvoir l'excellence de la place financière luxembourgeoise (un véritable enjeu national face à une concurrence de plus en plus rude) en développant des outils de mesure de la qualité, en particulier des services et processus informatiques. L'Etat met environ deux millions d'euros sur la table dans le cadre de ce programme, qui associera de près le secteur privé, à savoir les banques premières concernées.Comme nous l'explique Bernard Di Renzo du CRPHT, il est possible de faire rimer R&D et "services", même si ces derniers apparaissent a priori comme peu tangibles. Divers exemples aux Etats-Unis et Canada laissent apparaître l'émergence d'une "science des services". Sur le terrain IT (qui occupe une place centrale dans ce programme), le Luxembourg affirme vouloir notamment capitaliser sur son expertise en matière de IT Service Management ou développement logiciel selon la norme ISO/IEC 12207.L'objectif est d'objectiver la notion de qualité des services, en mettant à disposition des outils d'évaluation des fournisseurs qui vont plus loin que des SLA dans un contrat. Bernard Di Renzo présente l'initiative comme complémentaire aux études ou conseils que peuvent prodiguer des cabinets comme Gartner ou IDC. La grande différence est qu'il s'agit d'une initiative publique, dont les résultats se devront d'être accessibles au plus grand nombre. Outre l'objectif principal, qui est de promouvoir une image d'excellence de la place financière luxembourgeoise, le programme pourrait contribuer à attirer certains investissements IT vers le grand-duché.

Nos partenaires