Le litige Itanium opposant HP à Oracle devant le juge

16/06/11 à 12:22 - Mise à jour à 12:22

Source: Datanews

Après avoir utilisé un ton menaçant, la semaine dernière, voici à présent que HP traîne son concurrent Oracle au tribunal. Le géant IT reproche à Oracle de ne pas respecter des accords contractuels, puisque l'entreprise d'Ellison a interrompu son support logiciel des serveurs Itanium. Les chamailleries à propos d'Itanium durent depuis le début du printemps déjà, lorsqu'Oracle annonça son souhait de ne plus développer de software pour les serveurs Itanium de HP et Intel. Selon le commentaire officiel d'Oracle, l'entreprise estimait qu'Intel et HP allaient considérer les puces Itanium comme une affaire terminale eu égard à la forte percée du processeur Xeon. Mais cet avis avait été à plusieurs reprises démenti par les deux sociétés.

Le litige Itanium opposant HP à Oracle devant le juge

Après avoir utilisé un ton menaçant, la semaine dernière, voici à présent que HP traîne son concurrent Oracle au tribunal. Le géant IT reproche à Oracle de ne pas respecter des accords contractuels, puisque l'entreprise d'Ellison a interrompu son support logiciel des serveurs Itanium.

Les chamailleries à propos d'Itanium durent depuis le début du printemps déjà, lorsqu'Oracle annonça son souhait de ne plus développer de software pour les serveurs Itanium de HP et Intel. Selon le commentaire officiel d'Oracle, l'entreprise estimait qu'Intel et HP allaient considérer les puces Itanium comme une affaire terminale eu égard à la forte percée du processeur Xeon. Mais cet avis avait été à plusieurs reprises démenti par les deux sociétés.

En arrière-plan, la forte concurrence entre HP et Oracle joue évidemment un rôle, surtout depuis qu'Oracle est arrivée sur le marché du hardware après le rachat de Sun, et qu'elle a engagé Mark Hurd, l'ex-CEO de HP, pour diriger sa division hardware. De son côté, HP a trouvé un nouveau CEO en la personne de Leo Apotheker, l'ex-CEO de SAP, l'ennemi juré d'Oracle sur le marché du software.

Lors de la conférence HP Discover 2011 organisée à Las Vegas, la semaine dernière, HP et Intel ont confirmé une fois encore le futur long carnet de route d'Itanium [Tukwila (65nm), Poulson (32nm) et Kittson (22nm)], et ce même si le duo avait aussi déjà indiqué que les processeurs Xeon et Itanium effectueront à l'avenir des tâches très comparables et que les "composants seront interchangeables".

HP avait déjà prudemment suggéré qu'elle envisageait une action juridique. Voici donc aujourd'hui que HP traîne effectivement Oracle devant un juge californien. HP parle d'une "action étudiée destinée à couper court aux ragots de la concurrence, afin qu'elle ne nuise pas à ses clients". HP demande au juge de contraindre Oracle à respecter ses engagements contractuels de fournir un support aux clients communs. Et à la faire revenir sur sa décision d'interrompre son support logiciel d'Itanium.

Oracle a déjà réagi à la citation à comparaître. Elle affirme que ce que HP prétend, est faux. Selon Oracle, HP lui aurait demandé en septembre 2010 déjà de continuer à supporter Itanium, mais Oracle aurait refusé. Ces termes auraient été aussi supprimés de l'accord. Pour Oracle, HP savait en fait à l'époque déjà que "Intel avait des projets d'arrêter Itanium et que HP était préoccupée à propos de ce qui allait arriver, au cas où Oracle l'aurait appris". Oracle affirme encore que HP trompe ses clients en prétendant que ces projets 'end-of-life' d'Itanium n'existent pas. Et Oracle d'ajouter que ce point sera dévoilé au tribunal "dans ce procès extrêmement malveillant et inutile intenté contre Oracle".

En savoir plus sur:

Nos partenaires