Le lien optique à 50 Gbit/s par Intel

28/07/10 à 13:28 - Mise à jour à 13:28

Source: Datanews

La technologie devrait jouer un rôle dans les produits à la consommation.

Le lien optique à 50 Gbit/s par Intel

© Intel

Intel a à présent regroupé ses percées en matière du laser au silicium hybride des années précédentes dans des prototypes de puces intégrés - les précurseurs des connexions optiques à large bande économiques pour les centres de données et les produits à la consommation.

Tant les connexions inter-systèmes dans les centres de données que celles entre les produits à la consommation et leur équipement périphérique (comme les écrans) font face à des limitations de débit caractérisant les liaisons par fil de cuivre. Au cours des six dernières années, Intel a mis au point les différents éléments d'une connexion optique basée sur le laser dans des technologies pour lesquelles les méthodes de production au silicium existantes peuvent être utilisées à grande échelle. Cela concerne notamment les modulateurs/démodulateurs, les détecteurs lumineux et les lasers au silicium hybrides eux-mêmes.
Intel a aujourd'hui procédé à la démonstration d'un élément de recherche à 50 Gbit/s composé d'une puce de transmission et d'une puce de réception. Ces deux puces intègrent les différents composants et ont été fabriquées sur des systèmes de production au silicium existants. Actuellement, le système offre quatre canaux à 12,5 Gbit/s, mais tant le nombre de canaux que la vitesse par canal peuvent encore être augmentés jusqu'à atteindre des vitesses d'entrée et de sortie de l'ordre du Térabit/s. Intel a aussi accordé son attention à un système de connecteurs permettant une production aisée et une intégration au niveau du 'board' dans les systèmes.

Des superordinateurs aux modèles à main
Intel tente ici concrètement de répondre aux besoins des centres de données, mais envisage aussi des applications dans les environnements médicaux et d'autres caractérisés par une utilisation intensive de données. La technologie devrait aussi jouer un rôle dans les produits à la consommation car là également, les flux de données croissent. C'est ainsi que la reproduction d'un film quad-HiRes à 60Hz exige une connexion à 60 Gbit/s entre l'appareil de lecture et l'écran. Les nouveaux produits photoniques à laser hybride seront suffisamment abordables pour être utilisés tant dans les superordinateurs que dans les modèles à main (handhelds), déclare le Dr. Mario Paniccia, Intel fellow et responsable de l'Intel Photonics Technology Lab, où la technologie a été développée. Et d'ajouter qu'Intel a l'intention de dynamiser son développement pour lancer les premiers produits commerciaux dans trois à cinq ans. A présent qu'un premier ensemble opérationnel a valorisé le concept, les prochaines étapes consisteront à augmenter les performances, à poursuivre l'optimalisation, à atteindre une sécurité professionnelle supérieure et à accorder de l'attention à la productibilité ('yield'). Le Dr. Paniccia ne voit aucun obstacle fondamental à tous ces objectifs.

La technologie optique 'Light Peak' - en tant que substitut possible des connexions USB ou écran - présentée l'an dernier lors de l'Intel Developer Forum a été affinée cette année et sera très bientôt commercialisée. Intel prévoit qu'à terme, diverses technologies de connectivité optique coexisteront pour des applications allant de la communication à grande distance jusqu'aux interconnexions intra-systèmes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires