Le jeu des 9 erreurs du CIO

03/07/08 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

"Le CIO n'y connaît rien." Que l'informaticien qui ne l'a jamais dit ou pensé lui jette la première pierre. D'où ces 9 conseils au CIO pour éviter de tels reproches de la part de ses informaticiens.

Cette liste de 9 conseils a été établie par CIO.com. Si Mike Gualteri, analyste senior chez Forrester Research, a pris comme point de départ la fonction de développeur d'applications, ces recommandations valent finalement davantage encore pour le CIO, sorte de "A ne pas faire".

Voici la liste:

"Si vous voulez être 'controller', mieux vaut travailler à la comptabilité", écrit Gualteri qui ajoute que si des personnes qui sont sous vos ordres ne font pas leur travail, les contrôles n'y changeront rien. "Osez remplacer les managers qui ne sont pas forts."

Vous avez beau avoir une équipe formidable, le leadership reste essentiel pour maintenir la situation sur ses rails.

Si vous pensez être assez malin pour savoir que les fournisseurs veulent simplement vendre, et rien d'autre, et que vous ne vous laisserez pas influencer, détrompez-vous. Faites preuve de plus de scepticisme encore et refusez simplement si c'est nécessaire.

Vous gagnerez le respect des développeurs en sachant dialoguer sur les dernières tendances du monde du développement. Restez donc au courant des évolutions!

Si la connaissance technique inspire le respect, il n'en faut pas moins rester un dirigeant. Tel est votre rôle. Faites confiance aux gens lorsque vous leur confiez une mission. Dans le cas contraire, vous souffrez du syndrome 1 (voir supra) ou vous êtes mal entouré.

Gualteri: "Désolé, vuos n'êtes pas un magicien et les tours de magie ne fonctionnent pas."

N'impliquez pas des managers qui n'y connaissent rien. Il ne s'agit pas en premier lieu de ressources, mais de talent et d'esprit d'équipe. Votre qualité se mesure à votre capacité à mettre en place une équipe.

Vous êtes le dirigeant. Si la collaboration est particulièrement importante, il n'en faut pas moins pouvoir trancher. Demandez certes l'avis de vos principaux experts, mais prenez les décisions vous-même.

Malheureusement il y a loin de la coupe aux lèvres. La carrière d'un CIO mène rarement au poste de CEO. Evitez en tout cas de faire part de vos aspirations professionnelles, pour ne pas apparaître comme un éphémère aux yeux de votre équipe.

Nos partenaires