Le high-tech israélien dans une jeune entreprise belge

27/11/08 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Datanews

Max-Fi, tel devrait être le nom de cette nouvelle entreprise technologique. Il s'agira d'une espèce de coentreprise entre l'israélienne Inspiair et la société belgo-néerlandaise de services ICT KMC Group.

Max-Fi, tel devrait être le nom de cette nouvelle entreprise technologique. Il s'agira d'une espèce de coentreprise entre l'israélienne Inspiair et la société belgo-néerlandaise de services ICT KMC Group.

Max-Fi commercialisera la technologie d'Inspiair, d'abord en Europe, puis dans le reste du monde. Très concrètement, il s'agit d'une solution WiFi, dont la portée est non pas de quelques mètres, mais de quelques kilomètres, et ce via un algorithme unique, VTM (virtual transmission management), qui améliore sensiblement la qualité du signal.

"Comparez cela à l'acoustique d'une salle de concert, explique Avriel Rabenou de Max-Fi. Vous pouvez soit parler très fort, soit construire la salle pour que le son se propage de telle sorte que tout le monde vous entende partout, même si vous chuchotez. Voilà comment Inspiair a approché WiFi. Il n'est donc pas question ici d'une augmentation de puissance car nous respectons parfaitement le standard européen de 100 milliwatts et 2,4 GHz." Selon Rabenou, il s'agit de WiFi standard (802.11a, b et g), ce qui se traduit non seulement par des prix avantageux par rapport à 3G et Wimax, mais aussi par une grande facilité de standardisation et de technologie.

L'objectif est de développer Max-Fi d'ici fin 2009 en Belgique, non seulement au niveau de la vente et du marketing donc, mais aussi à celui de la mise au point et de la fabrication de produits. A cette fin, l'entreprise recherche 2 millions EUR. Max-Fi a déjà un projet de référence, plus précisément dans le port d'Anvers. Plus d'info ailleurs dans ce numéro.

Nos partenaires