Le haut débit 100 Mbit à moins de 30 euros

05/09/07 à 14:00 - Mise à jour à 13:59

Source: Datanews

Une connexion haut débit à 100 Mbit/s pour l'internet, la TV et les appels gratuits à l'intérieur du territoire français. Telle est l'offre lancée par Free qui propose ses premiers services sur base de la fibre optique jusque chez vous. A Paris, tout cela revient à moins de 30 euros.

Une connexion haut débit à 100 Mbit/s pour l'internet, la TV et les appels gratuits à l'intérieur du territoire français. Telle est l'offre lancée par Free qui propose ses premiers services sur base de la fibre optique jusque chez vous. A Paris, tout cela revient à moins de 30 euros.

Le fournisseur français Illad qui, sous la marque Free, concurrence France Telecom avec des tarifs particulièrement agressifs, comptait fin juin 2,6 millions d'abonnés DSL (digital subscriber lines) et possédait ainsi une part de 20 pour cent du marché, ce qui représente un chiffre d'affaires semestriel de 574 millions d'euros. Il va désormais encore plus loin et propose des services haut débit sur base de 'fiber-to-the-home' (ftth) (la fibre jusqu'à l'habitation). Illad plonge en outre de nouveau nettement sous les tarifs proposés par l'opérateur dominant France Telecom et son concurrent Neuf Cegetel.

Pour 29,99 euros, l'on peut s'adresser à Free pour une ligne à haut débit de 100 Mbit/s en téléchargement et de 50 Mbit/s en chargement. Par comparaison, c'est plus de dix fois davantage que ce que proposent Belgacom ou Telenet. Et pourtant, Illad parvient à engranger du bénéfice net. Hors rentrées exceptionnelles, ce bénéfice a été de 65 millions d'euros au premier semestre, en hausse de 11 pour cent.

Les fondateurs d'Illad se sont enrichis en leur temps grâce aux services de vidéo-texte 'rose' en France, puis ont fait fureur avec leur offre 'triple play' économique de l'internet haut débit, de la télévision et de la téléphonie gratuite. De ce fait, Illad est devenu un redoutable concurrent pour France Telecom qui, avec ses 6,6 millions de lignes DSL, dispose d'une part de marché plus de deux fois supérieure. L'autre concurrent, Neuf Cegetel, compte plus de 3 millions d'utilisateurs DSL, ce qui représente une part de marché de 23 pour cent. Tous deux ont aussi lancé un service ftth. Chez France Telecom, vous pouvez aussi disposer de 100 Mbit/s, mais à un prix légèrement inférieur à 45 euros. Pour sa part, Neuf Cegetel, où Belgacom détenait une participation jusqu'à l'année dernière, fournit tout comme Free des services sur fibre optique à 29 euros, mais y limite la vitesse à 50 Mbit/s.

Illad a récemment annoncé qu'elle allait investir 1 milliard de dollars dans 'fiber-to-the-home'. En Belgique, il n'y a jusqu'à présent personne qui y voit de l'intérêt, et les tarifs restent élevés en raison du duopole Belgacom - Telenet. Fin mai, le président belge du conseil ftth européen, Joeri Van Bogaert, déclarait encore à Data News: "Je suis rouge de honte lorsque je pense au peu d'investissements consentis par la Belgique dans les connexions par fibre optique jusqu'au client particulier. Il convient de déployer une nouvelle infrastructure en fibre afin de redonner de l'éclat à notre pays."

Nos partenaires