Le hardware d'Oracle dans et pour le cloud

30/09/14 à 14:00 - Mise à jour à 14:00

Source: Datanews

C'est sur base du slogan de Larry Ellison, selon lequel même le nuage tourne sur du hardware, qu'Oracle a aussi présenté du nouveau matériel lors d'Open Word.

Le hardware d'Oracle dans et pour le cloud

C'est sur base du slogan de Larry Ellison, selon lequel même le nuage tourne sur du hardware, qu'Oracle a aussi présenté du nouveau matériel lors d'Open Word.

A Oracle Open World - aujourd'hui le plus important événement 'single ICT vendor' au monde, drainant 60.000 visiteurs à San Francisco -, l'on ne rencontre pas que des fans de software. Oracle est en effet aussi une entreprise de hardware, et Mark Hurd, son (co-)CEO, n'a pas manqué dans son discours d'évoquer une nouvelle fois le matériel qui avait précédemment déjà été présenté par Larry Ellison.

Fini les pertes de données

C'est ainsi que le président et CTO avait exhibé un système dont, à ce qui se dit, il a lui-même choisi l'appellation: la Zero Data Loss Recovery Appliance. L'objectif: un système de sauvegarde et de restauration rapide, à utiliser spécifiquement en combinaison avec le système de base de données d'Oracle. Une seule appliance peut accueillir de grands nombres de bases de données et assure une intégrité ciblée, ainsi qu'une restauration extrêmement rapide.

Pour le marché du stockage, Oracle lance aussi un Flash Storage System, FS1, conçu comme un système SAN et adapté aux serveurs, systèmes d'exploitation et applications d'Oracle pour une efficience maximale. Sur le plan de l'analytique, citons l'Exalytics In-Memory machine X4-4 offrant jusqu'à 3 To de mémoire par machine. En outre, Oracle propose aussi un Analytics Cloud Service.

Des entreprises et Oracle en chantier

Durant son discours thématique, Mark Hurd a donné la parole à une série de clients, qui avaient opté pour les produits et services cloud d'Oracle. Il s'agissait là d'exemples d'entreprises en chantier, à qui le nuage offrait une échappatoire au départ d'une ICT aux applications dépassées, ainsi qu'à la nécessité de mieux réagir à leurs besoins sur base d'un budget ICT stable, voire inférieur.

Quant à Oracle même, elle se focalise sur l'élaboration de sa stratégie cloud et ce, tant chez les grandes entreprises que chez les plus modestes, selon Hurd: "Ces entreprises ne veulent pas 150 fournisseurs cloud différents, mais un ou deux couvrant tous leurs besoins." Et cela vaut autant pour les environnements administratifs professionnels que plus industriels."

Pour ce qui est de la fonction actuelle de co-CEO - Safra Catz (CFO), qui fait figure de vétérane chez Oracle, est la seconde (co-)CEO -, Hurd fait observer qu'"Oracle est un sport d'équipe et n'est pas l'apanage d'une seule personne. [...] Nous sommes plus de 130.000 à travailler chez Oracle. Voilà pourquoi il faut un solide leadership."

En savoir plus sur:

Nos partenaires