Le GSM plus important que le/la partenaire

02/03/09 à 16:00 - Mise à jour à 15:59

Source: Datanews

L'étude 'Webciety' de l'association ICT allemande Bitkom nous apprend que l'internet plonge vraiment profondément dans la société, d'où des déclarations du style du titre ci-dessus.

L'étude 'Webciety' de l'association ICT allemande Bitkom nous apprend que l'internet plonge vraiment profondément dans la société, d'où des déclarations du style du titre ci-dessus.

Présentée la veille du début du CeBIT, l'étude de Bitkom concernant l'utilisation et l'impact de l'internet sur la société nous apprend que la 'fracture numérique' se situe aux environs de l'âge de 50 ans. Mais plus on est jeune, plus important est l'impact.

C'est ainsi que 97% des jeunes (14-29 ans) interrogés affirment ne pas pouvoir se passer de leur GSM (contre 56% de la population générale). Pour 84% d'entre eux, la vie n'offre aucun intérêt sans internet (contre 54% de la population). Par ailleurs, seuls 43% de ces jeunes ne pourraient vivre sans partenaire (contre 74% de la population).

La fracture à l'âge de 50 ans apparaît à la lecture des pourcentages d'accès des différents groupes d'âge: 86% des 14-29 ans possèdent un accès internet chez eux, contre 83% des 30-49 ans, mais seulement 46% des 50-64 ans et 35% des plus de 65 ans. Bitkom mentionne la nécessité d'adapter encore davantage l'utilisation de l'internet aux besoins spécifiques et aux desiderata de ces groupes (en l'occurrence l'ergonomie du logiciel). Par ailleurs, les seniors qui surfent, considèrent cette expérience comme une amélioration de leur qualité de vie.

L'étude aborde en outre l'interaction étroite entre l'utilisation privée et professionnelle de l'internet (32% des répondants utilisent plusieurs fois par semaine leur accès internet privé à des fins professionnelles) et la prise de conscience que chacun doit oeuvrer à sa propre sécurité! Selon 52% des répondants, les utilisateurs sont eux-mêmes responsables de la protection de leurs données personnelles sur le net, contre 44% qui considèrent que c'est du ressort des autorités et 4% qui estiment que cela incombe aux entreprises.

Enfin, 44% des répondants prétendent que l'internet a modifié fortement à très fortement leur style de vie personnel au cours des 10 dernières années, contre 18% qui estiment que le net a peu, voire pas du tout changé leur façon de vivre. L'étude a été effectuée au sein d'un groupe représentatif de 1.000 Allemands.

Nos partenaires